Aujourd'hui : Jeudi, 20 février 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 22 août 2018
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 24 août 2018.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 22 août 2018

Les articles dans la presse du jour sont essentiellement consacrés aux conférences de presse résumant les 100 jours de l’activité du Ministre de la Justice et du Chef de la police.

Le Ministre de la Justice résume les 100 jours de ses activités/ Le Ministre de la Justice Artak Zeynalian a tenu une conférence de presse résumant ses 100 jours d’activité. Lors de la conférence, le Ministre a déclaré que l'introduction de la justice transitionnelle en Arménie proposée par le Premier ministre (cf. revue du 18 au 20 août 2018) ne contrarierait pas la Constitution, les conventions et les obligations internationales de l'Arménie. « Nous utiliserons l'expérience d'autres pays pour ne pas répéter leurs erreurs, et nous étudierons également l'expérience de la Géorgie voisine, qui a déjà franchi cette étape », a déclaré le Ministre. M. Zaynalian a assuré que le gouvernement n’a pas l'intention de créer des tribunaux extraordinaires. « Tout sera exclusivement dans le cadre de la loi. Les tribunaux ne seront pas dissous, il n'y aura pas de tribunal qui contrôlera les autres tribunaux, la Constitution ne sera pas violée d’un iota", a déclaré le Ministre. Selon M. Zeynalian la justice transitionnelle viserait exclusivement à restaurer les droits de l'homme. Les journaux rappellent que l'ancien ministre de la Justice de l'Arménie, le républicain David Haroutyunian a publié une déclaration dans laquelle il avance que selon le Code judiciaire, les organismes gouvernementaux étatiques et locaux, ainsi que les fonctionnaires, sont obligés de s'abstenir de toute action qui peut poser un menace à l'indépendance des tribunaux ou des juges.

Rappelons que le 17 août, le Premier ministre avait déclaré qu’une partie importante du système judiciaire aurait servi le système corrompu et en était la composante. En rappelant qu’il avait promis de ne pas donner des instructions aux autorités judiciaires comme le faisaient les anciennes autorités, Nikol Pachinian a déclaré que «la méfiance envers le système judiciaire reste très profonde, et nous ne devons pas être tentés d'interférer dans les affaires judiciaires. Mais je tiens à souligner que cela ne veut pas dire que certains juges doivent continuer à recevoir des instructions des représentants des autorités précédentes corrompues. Je veux mettre en garde les anciennes autorités corrompues et les juges qui reçoivent des pots de vin. Venez à vos sens et n'osez pas plaisanter avec le peuple ». Selon le Premier ministre, les organes de justice transitionnelle peuvent être nécessaires car la législation arménienne pose de nombreux problèmes. Notamment la loi sur l'enrichissement illégal entrée en vigueur le 1er juillet 2017 et le processus des enquêtes datant d’avant cette date poseraient des problèmes.

Retour sur la déclaration du Président de l'Assemblée nationale/ Le quotidien Haykakan Jamanak revient sur la déclaration du Président de l'Assemblée nationale d'Arménie, Ara Babloian, concernant la situation politique interne dans le pays . M. Babloian avait exprimé son inquiétude face aux développements intérieurs et avait qualifié les appels du Premier ministre adressés aux juges de pressions sur le système judiciaire (cf. revue du 21 août 2018). Selon le quotidien, cette déclaration ferait partie d’une campagne des anciennes autorités contre Nikol Pachinian. Haykakan Jamanak interprète l’intention d’Ara Babloian de rencontrer les représentants des missions diplomatiques internationales pour discuter de la situation actuelle du pays comme des tentatives de pressions extérieures sur le gouvernement.

Le quotidien avance qu’étant donné le grand soutien populaire des actuelles autorités, « les forces extérieures n’oseraient pas faire du chantage pour protéger la liberté et les possessions de quelques individus ». Le député de l’alliance « Yelk » M. Alen Simonian n’exclut pas que cette déclaration soit imposée à M. Babloian par les anciennes autorités. Selon M. Simonian, les républicains chercherait à créer un image de dictateur qui limite la liberté d’expression ». M. Simonian avance que la liberté d’expression ne serait plus limitée en Arménie car contrairement à l’ancien régime il n’y aurait plus de « blacklist » pour ceux dont la prise de parole dans les medias serait interdite. Selon Alen Simonian, la déclaration de Nikol Pachinian « Venez à vos sens » adressée aux juges (cf. revue du 18 au 20 août 2018) ne devrait pas être qualifiée de pressions sur le système judiciaire, car elle concernerait « les personnes qui tentent d’initier une guerre politique contre l’Etat ». Le quotidien n’exclut pas que les anciennes autorités, notamment Robert Khocharian, cherchent du soutien auprès de leur alliés de l’époque, des personnalités criminelles qui constituaient l’un des piliers du pouvoir des anciennes autorités et auprès des alliés encore présents au sein des forces d’ordre et du système judiciaire.

Le chef de la police arménienne résume les 100 jours de ses activités / Les journaux rendent compte de la conférence de presse du chef de la police arménienne Valery Osipian résumant les 100 jours de ses activités. V. Osipian a indiqué que des procédures pénales ont été lancées contre 4 soi-disant « voleurs dans la loi » chez lesquels une grande quantité de stupéfiants et d'armes illégales avaient été retrouvés. En commentant l’enjeu de la corruption au sein des forces de l’ordre, le chef de la police a affirmé qu'il n'y aurait pas de corruption dans le département dirigé par lui. « Personne n'échappera à ses responsabilités », a déclaré Osipian. Concernant la question de l’augmentation des salaires des policiers comme prévention contre la corruption des forces de l’ordre, le chef de la police a noté que cette question était au centre de ses préoccupations. Selon M. Osipian, le Premier ministre a également été informé de la nécessité d’augmenter les salaires. Durant la conférence, Valery Osipian a promis de tenir des élections « sans précédent en Arménie tant en termes d'organisation que de transparence dans les activités des forces de l'ordre ». Le chef de la police a exhorté à ne pas violer la loi, à ne pas donner de pots-de-vin avant les élections, en promettant que les personnes qui les distribuent et celles qui les prennent seraient punies. Il a également déclaré que la police a commencé à vérifier les listes électorales en amont des élections municipales d’Erevan et a déjà vérifié 400 000 citoyens. Le quotidien Joghovourd indique que le nombre des électeurs d’Erevan a augmenté de 11 417 en passant de 841 973 électeurs à 853 390. Pourtant, le quotidien n’exclut pas qu’après la vérification de la police, ce nombre diminue grâce à l’élimination des électeurs morts ou absents du pays. V. Osipyan a assuré que la police ne serait pas limitée dans ses activités pendant les élections. « La police agira de manière aussi transparente que possible, vous aurez l'occasion de le voir personnellement », a-t-il conclu. Rappelons que les élections municipales d’Erevan devraient avoir lieu le 23 septembre 2018 (cf. revue du 21 août 2018).

Robert Kocharian prendrait le contrôle d’un certain nombre des medias / Le quotidien Haykakan Jamanak rend compte des rumeurs selon lesquelles Robert Kocharian aurait acquis un certain nombre de medias à savoir les chaines télévisées Ararat et Armnews, les sites d’actualités https://blognews.am/arm/ , https://news.am/arm/ et https://www.panorama.am/am/. Le quotidien n’exclut pas que ces medias puissent être utilisés pour une propagande « anti-Pachinian » et « pro-Kocharian ». Le producteur général de la compagnie de télévision Armnews a cependant nié la vente de la société de télévision. Les autres medias n’ont pas commenté les rumeurs. Rappelons que le site Blognews.am faisait jusqu’ici partie de « PanArmenian media group », le plus grand holding de médias en Arménie appartenant à Mikael Minassian, le beau-fils de l'ancien président Serge Sarkissian. Le quotidien prend note qu’un nombre important des profils Facebook « fake » auraient été créés après l’arrestation de Robert Kocharian et seraient utilisés pour une propagande « proKocharian ». Haykakan Jamanak rappelle que d’autres medias sont susceptibles d’être affiliés au deuxième Président, notamment la chaine « Yerkir media » des Dachnak à laquelle Robert Kocharian avaient accordé deux interviews inédites concernant l’enquête du 1er mars et son arrestation (cf. revue du 27 juillet 2018, revue du 18 au 20 août 2018 ), le site Yerevan.today au quel R. Kocharian avait accordé une interview après la mise en examen de l’ancien Ministre de la Défense Mikael Haroutyunian (cf. revue du 10 juillet 2018), la chaine télévisée H2 dont 50% des actions appartiennent à M. Samvel Mairapetian, personne affiliée au deuxième Président qui gère également la société « Toyota-Yerevan » appartenant aux fils de R. Kocharian. Malgré ces faits, le quotidien prévoit que la méthode de media propagande choisie par R. Kocharian s’avérerait inefficace. Le président du conseil du club des journalistes « Asparez », Levon Barseghian, partage cette opinion « les méthodes de combat utilisées par Kocharian et son équipe sont dépassées car aujourd'hui les mots atteignent leur but sans l’aide des médias ».

La production de nouveaux fusils Kalachnikov AK-12 et AK-15 sera lancée en Arménie/ Les journaux indiquent que la délégation arménienne dirigée par le ministre de la Défense de l'Arménie, David Tonoian, s'est rendue à Moscou pour participer à l'ouverture de l'exposition militaire internationale « Armée-2018 » et au forum « Semaine de la sécurité nationale ». Il est prévu de présenter des échantillons de l'industrie militaire arménienne lors de cette exposition qui se tiendra du 21 au 26 août à Moscou. Le Service fédéral de coopération militaro-technique a déjà délivré des licences pour exposer plus de 500 articles provenant de pays tels que la Biélorussie, l’Inde, la Chine, le Pakistan, la Turquie, etc. Dans le cadre de la visite, David Tonoian, a rencontré Alexander Mikheev, directeur général de Rosoboronexport. Les parties ont évoqué un large éventail de questions de coopération militaro-technique. Les quotidiens indiquent qu’un accord établissant une entreprise en Arménie pour la fabrication de nouveaux fusils d'assaut Kalashnikov AK-12 et AK-15 a été signé entre le président de la société Royalsys Engineering LTD David Galstian et le directeur adjoint du groupe Kalachnikov, Andreï Baryshnikov.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan




Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 22 août 2018



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org