Aujourd'hui : Vendredi, 28 février 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 24 août 2018
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 24 août 2018.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 24 août 2018

Les articles de la presse du jour sont essentiellement consacrés à la visite la chancelière allemande Angela Merkel et à la création d’un parti politique par le groupe « Sasna Tsrer /Enragés de Sassoun».

Visite officielle d’Angela Merkel/ Tous les medias indiquent qu’aujourd’hui la chancelière allemande Angela Merkel arrive en Arménie pour une visite officielle. Mme Merkel aura des entretiens de haut niveau avec le Premier ministre Nikol Pachinian, le Président Armen Sarkissian et le Catholicos Karekine II. Les journaux précisent qu’il s’agit d’un déplacement régional et qu’après l’Arménie Mme Merkel se rendra en Azerbaïdjan. Tous les journaux soulignent que cette visite a lieu peu après la rencontre de la chancelière allemande avec le président russe Vladimir Poutine. Les journaux précisent que lors de cette rencontre les parties auraient également abordé les questions concernant la région du Caucase du Sud et le conflit du Haut Karabakh. Selon les medias, l’Allemande serait tout particulièrement intéressée par l’Azerbaïdjan qui pourrait être un fournisseur alternatif de gaz pour l’Europe et ainsi diminuerait la dépendance énergétique des Européens vis-à-vis de la Russie. Les medias supposent que c’est cet intérêt-là qui expliquerait la réponse douce de Berlin face à un « scandale diplomatique » lié en amont de la visite de Mme Merkel en Azerbaïdjan. Les journaux rappellent que l’Azerbaïdjan a refusé l’entrée sur son territoire au député Albert Weiler, représentant du groupe parlementaire chargé de la coopération avec les pays du Caucase et membre de la délégation de Mme Merkel. Ce dernier avait visité le Haut Karabakh et s’était retrouvé dans le « blacklist » du Ministère des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan.

Selon le quotidien Haykakan Jamanak cet intérêt énergétique de l’Europe serait un levier de plus pour viser la paix dans la région. En outre de nombreux médias se demandent si Mme Merkel prononcera le mot « génocide » dans ses discours faits dans le cadre de cette visite. Selon l’hebdomadaire Azg, la visite de la chancelière allemande serait « plus qu’une visite protocolaire et que le dirigeant du pays le plus important d’Europe aurait un agenda bilatéral important ». L’hebdomadaire n’exclut pas que Mme Merkel évoque le conflit du Haut Karabakh et l’inefficacité du modèle du roupe de Minsk dans la résolution de ce conflit.

Le groupe « Sasna Tsrer / Enragés de Sassoun» a créé un parti politique / Les journaux indiquent que le mouvement « Parlement fondateur » et le groupe « Sasna Tsrer / Enragés de Sassoun» (groupe d'opposition armé responsable de la prise d’otages d’un commissariat de police en juillet 2016 durant laquelle trois policiers sont morts) ont annoncé la création du parti « Sasna Tsrer ». Selon le porte-parole du parti M. Varoujan Avetissian (récemment libéré de sa détention cf. revue du 18 au 20 août 2018) le nouveau parti ne sera pas le successeur légal du groupe armé « Sasna Tsrer », et que ce dernier, après la libération de tous ses membres, sera dissout. Le parti a l’intention de participer aux élections législatives anticipées. En commentant les récentes interventions des anciennes autorités (cf. revue du 21 août 2018, revue du 22 août 2018), Varoujan Avetissian a indiqué que ces dernières n’auront pas « une revanche » et a appelé le Premier ministre à faire « des interventions chirurgicales envers les anciens ». Bien que le porte-parole ait déclaré que le groupe soutient entièrement le Premier ministre, le quotidien Joghovourd et l’hebdomadaire Azg avancent qu’en réalité les membres du groupe ne font pas confiance à Nikol Pachinian et le considèrent comme une marionnette de Serge Sarkissian. Azg fait part de son inquiétude concernant les aspirations de ces extrémistes à être représentés au parlement et craint qu’en cas de non élection, le groupe puisse encore envisager des actions armées, cette fois en prenant en otage le parlement. Le quotidien Joghovourd partage cette inquiétude en se demandant si le groupe abandonnerait définitivement la lutte armée et quelle serait sa réaction en cas de non élection au parlement. En outre, Varoujan Avetissian a appelé les autorités à revoir tous les cas de condamnations faites durant l’ancien régime car il y aurait une « présomption de non confiance envers les forces de l’ordre et les décisions judiciaires de l’ancien régime ». Le quotidien Haykakan Jamanak indique qu’un parti « Sasna Tsrer » sera créée au Haut Karabakh. Selon M. Avetissian, ce parti sera l’homologue du parti arménien « jusqu’à ce que le Haut Karabakh soit de jure uni avec l’Arménie ».

Les troupes de l'intérieur de la police nationale parties surveiller la frontière arméno-azerbaïdjanaise / Les journaux indiquent que dans le cadre d'un redéploiement sans précédent ordonné par le nouveau gouvernement, les troupes de l'intérieur de la police
nationale ont rejoint jeudi des unités de l'armée pour surveiller la frontière arméno-azerbaïdjanaise. Ces troupes jusqu'à présent chargées de veiller uniquement à la sécurité intérieure et de faire face aux troubles dans le pays, se sont dirigées vers certaines sections de la frontière fortement militarisées. Le Premier ministre Nikol Pachinian a qualifié la nouvelle mission de ces troupes d’historique, affirmant que cela aidera non seulement l'armée arménienne, mais améliorera également leur image publique. « Notre objectif est de faire en sorte que les citoyens arméniens perçoivent la police et les forces de police comme des protecteurs de leur sécurité, de l’Etat arménien et de la Constitution », a déclaré Nikol Pachinian.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan




Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 24 août 2018



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org