Aujourd'hui : Mardi, 16 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Revue de Presse - Le Collectif VAN dans l'oeil de Paris Match
Publié le : 05-05-2008

Séta Papazian : «On se sent lâchés par les pouvoirs publics»

Interview. Ce 24 avril, les Arméniens commémorent le génocide de 1915. La présidente de Vigilance arménienne contre le négationnisme (VAN) s'inquiète.




Reportages

Manifestation à l'initiative du Collectif VAN à Paris en janvier 2007, devant le Sénat, pour faire ratifier la loi visant à punir toute contestation du génocide arménien.

Paris Match. Le 21 avril, la Turquie adressait une lettre aux autorités arméniennes appelant à renouer le dialogue. Cette main tendue vous semble-t-elle de bonne augure alors qu’on commémore aujourd’hui le 93e anniversaire du génocide de 1915 ?

Séta Papazian : malheureusement, c’est un leurre, un double langage à l’intention de l’Union européenne. Le président turc, Abdullah Gül et le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan proposent d’un côté le dialogue avec l’Arménie, mais pratiquent toujours une politique négationniste en refusant de reconnaître le génocide de 1915. J’ai peur que l’Europe reste passive face aux positions d’Ankara.

Reprochez-vous également à la France ce double langage ?

Je pense que la communauté d’origine arménienne ne se sent pas protégée par l’Etat français. Et je reste persuadée qu’elle n’est pas la seule. Selon moi la volonté de Nicolas Sarkozy de mettre fin à l’obligation d’un référendum pour tout nouvel élargissement de l’Union européenne penche en faveur de la Turquie. En 2006, le Collectif VAN avait un slogan : « Le négationnisme est un crime. Pour le punir il faut une loi ». Il y a eu une avancée lorsque la France a reconnu publiquement le génocide arménien par la loi du 29 janvier 2001. Mais cette initiative ne sert à rien si les actes de négationnisme restent impunis. Un texte existe pourtant. En octobre 2006, l’Assemblée Nationale avait adopté une proposition de loi visant à punir d’un an de prison et de 45.000 euros d’amende la négation du génocide arménien. Depuis, le Sénat n’a toujours pas ratifié ce texte. On se sent lâché par les pouvoirs publics. Nous demandons cette ratification.

Avez-vous le sentiment d’assister à une recrudescence du négationnisme lié au génocide arménien ?

Oui, notamment sur internet où des sites radicaux ne cessent d’éclore. Mais cette haine dépasse le cadre du web. Le 19 avril dernier, à Marseille, une animatrice de « Radio Galère » et son collègue ont été menacés en direct par un auditeur. Chouchig, l’animatrice en question, a également reçu des menaces de mort par téléphone qui ne laissent planer aucun doute : si elle n’arrête pas de d’évoquer le génocide arménien à la radio, elle finira comme Hrant Dink (ndlr : journaliste arménien de Turquie, assassiné à Istanbul le 19 janvier 2007). Face à cette lame de fond, le collectif que je préside a l’intention de créer un Observatoire du négationnisme. Nous pourrions ainsi répertorier tous les actes de ce type. Et pas uniquement au sujet du génocide arménien, mais pour toutes les formes de négationnisme.

23 avril 2008

Propos recueillis par Antoine Bayle


A lire sur :

Séta Papazian : «On se sent lâchés par les pouvoirs publics»

Egalement accessible à partir de la page d'accueil :
http://www.parismatch.com/parismatch






Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 CVAN dans l'oeil de Paris Match



Source/Lien : Paris Match



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org