Aujourd'hui : Jeudi, 21 juin 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Revue de presse - AFP: Arménie: le Parlement favorable à des relations avec la Turquie
Publié le : 02-10-2009

(AFP) – 2 oct. 2009

EREVAN — La coalition majoritaire au Parlement d'Arménie a annoncé vendredi qu'elle soutiendrait les efforts en vue de l'établissement de relations diplomatiques avec la Turquie, apportant un appui précieux au gouvernement dans les négociations en cours.

"L'Etat arménien a fait preuve de courage (...) pour ce qui est de l'avenir de notre pays et l'amélioration des liens entre les deux pays", indique la coalition, composée des partis Républicain, de l'Arménie prospère et du Règne de la Loi.

"Nous saluons une telle politique et invitons tous les citoyens d'Arménie, les organisations politiques et sociales, ainsi que les Arméniens du monde à créer les conditions nécessaires pour que ce processus soit mis en oeuvre avec succès", ajoute-t-elle dans un communiqué.

Ce soutien devrait permettre de ratifier sans encombre les accords qui pourront être signés entre Ankara et Erevan, en dépit de lourds contentieux historiques.

Opposées de longue date par une histoire commune sanglante, la Turquie et l'Arménie ont annoncé début septembre être convenues de deux protocoles qui envisagent d'une part l'établissement de relations diplomatiques et la réouverture de la frontière commune, d'autre part la mise en place d'un calendrier pour une série de mesures d'amélioration des liens mutuels.

Les ministres des Affaires étrangères turc Ahmet Davutoglu et arménien Edouard Nalbandian doivent se retrouver le 10 octobre à Zurich (Suisse) pour signer les deux protocoles, ont annoncé les autorités turques fin septembre, une information jusqu'ici non confirmée côté arménien.

Les efforts de rapprochement en cours ont été critiqués par les partis d'opposition des deux pays, qui accusent leurs gouvernements respectifs de faire trop de concessions.

A Paris, entre 200 et 250 membres de la diaspora arménienne ont retardé vendredi le dépôt d'une gerbe par le président arménien Serge Sarkissian, protestant contre le rapprochement en cours entre Erevan et Ankara, a rapporté un photographe de l'AFP.

M. Sarkissian, qui entamait une tournée d'une semaine dans les principaux pays hôtes de la diaspora arménienne afin d'en obtenir le soutien à l'établissement de relations diplomatiques avec la Turquie, devait déposer cette gerbe devant un monument à la mémoire des victimes du génocide arménien.

Cette démarche a été retardée d'une heure et demie par les manifestants, qui ont dû être repoussés par la force par les services de police. L'opération a engendré quelques bousculades, et une grenade lacrymogène a été tirée par la police, selon le photographe.

Un collectif de la diaspora, Vigilance arménienne contre le négationnisme (VAN), avait appelé à manifester contre la signature prévue le 10 octobre à Zurich (Suisse) de protocoles prévoyant notamment l'établissement de relations diplomatiques et la réouverture de la frontière commune.

"Le génocide arménien, jamais nommé, est l'un des enjeux majeurs de ces accords", a souligné le collectif VAN dans un communiqué.

"Un génocide (...) ne peut être ramené à une simple question bilatérale entre l'Etat héritier des bourreaux et celui des victimes", a-t-il ajouté.

"Les Arméniens de la diaspora, descendants des rescapés du génocide sont, eux, voués à continuer le combat pour la justice et les réparations", a souligné le collectif.

Les massacres et déportations d'Arméniens au début du XXe siècle ont fait plus d'un million et demi de morts selon Erevan, 300.000 à 500.000 selon Ankara, qui récuse catégoriquement la notion de génocide reconnue par la France, le Canada et le Parlement européen.

M. Sarkissian, qui devait rencontrer vendredi soir des représentants de la diaspora à Paris, doit ensuite se rendre à New York, Los Angeles, Beyrouth et en Russie.

Dans le cadre des efforts de rapprochement, le président turc Abdullah Gül a invité son homologue Serge Sarkissian au match de football Arménie-Turquie de qualification pour le mondial 2010, prévu le 14 octobre à Boursa (ouest de la Turquie). M. Sarkissian n'a pas pour l'instant annoncé sa venue en Turquie.

Copyright © 2010 AFP




Retour à la rubrique


Source/Lien : AFP



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org