Aujourd'hui : Vendredi, 31 octobre 2014
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
PHDN
Adhérez au Collectif VAN
Le génocide arménien expliqué aux turcophones
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Comité international de soutien aux intellectuels de Turquie
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Le Préfet du Rhône a failli à sa mission : Pétition pour des sanctions
Publié le : 23-03-2006

COMMUNIQUE DE PRESSE du Collectif VAN – 23 mars 2006 – 11:00
[Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] PETITION POUR DES SANCTIONS :


Le Préfet du Rhône a autorisé une manifestation dégradante pour la France.
Il a failli à sa mission : le Collectif VAN demande des sanctions
et l’arrêt des poursuites contre les jeunes manifestants anti-CPE

Pour la première fois depuis les pages sombres de l’Occupation, des manifestants venus de France et d’ailleurs, ont pu, avec l’aval des autorités compétentes françaises, diffuser en public des messages de haine et de négation d’un génocide.

Pour la première fois depuis les pages sombres de l’Occupation, les forces de l’ordre avaient pour consigne, non pas de protéger les citoyens et les valeurs républicaines, mais de laisser se dérouler sans encombre, une manifestation à caractère « fascisant », qui a donné lieu à un déploiement insupportable de messages, de slogans et de discours ouvertement racistes et négationnistes d’un génocide.

Durant les pages sombres de l’Occupation, les miliciens traquaient les résistants.
Ce 18 mars, les forces de police ont pourchassé les partisans de la Justice et du Droit.

Nous saluons le courage des jeunes Français, issus de l’immigration ou Français de souche, qui manifestaient contre le CPE et dont le cortège a croisé celui de la manifestation négationniste turque : confrontés à cette démonstration haineuse, inattendue et impensable sur le sol français, ils ont résisté. Et sont désormais poursuivis, accusés de violences volontaires sur les forces de l’ordre, d’outrage et de rébellion.

Mais de quoi sont-ils coupables ? De s’être spontanément et généreusement opposés à une manifestation arménophobe et négationniste du génocide arménien, qui s’est déroulée officiellement samedi 18 mars 2006 dans notre pays ? Le seul fait que le Préfet du Rhône ait pu envisager de laisser se dérouler cet évènement est déjà, en soi, dégradant pour la France. La décision qu’il a prise, dans le cadre de sa fonction, le rend seul responsable – aux côtés des organisateurs franco-turcs (et du Consulat turc ?*) - de toutes les réactions qui en ont découlé.

Il a prétexté, ce mardi 21 mars, du manque d’informations et d’une « tromperie » de la part des organisateurs : ce leurre ne calme pas notre colère. Car le but proclamé des organisateurs était clairement de « réfuter les allégations de soi-disant génocide arménien ». Tout cela était limpide pour tout le monde, sauf pour Monsieur le Préfet du Rhône**.

Monsieur Jean-Pierre LACROIX n’a pas honoré la France, n’a pas respecté sa mission de garant de la paix civile républicaine, et a laissé bafouer la mémoire de 400 000 Français, issus des rescapés du génocide arménien de 1915. Ce Serviteur de l’Etat n’a servi ni l’Etat, ni la Loi (du 29 janvier 2001).
Il a objectivement failli à sa mission : le Collectif VAN demande des sanctions.

De plus, le Collectif VAN demande à Monsieur Nicolas Sarkozy, Ministre de l’Intérieur de la République française, de rompre le silence et de diligenter une enquête sur les rapports entre le Conseil de coordination des associations culturelles turques, la Plate-forme regroupant l’ensemble des associations turques de France, les extrémistes Loups Gris, et les représentations officielles de l’Etat turc en France.

Le Collectif VAN demande par ailleurs l’arrêt immédiat de toutes les poursuites et compositions pénales engagées contre les jeunes manifestants anti-CPE, qu’ils soient encore retenus ou déjà remis en liberté. Car ce 18 mars 2006, ils ont préféré la France de Jean Moulin à celle de Pétain.



Séta Papazian,
Présidente du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
Boîte vocale : 08 70 72 33 46 - contact@collectifvan.org
Collectif VAN - BP 20083 - 92133 Issy-les-Moulineaux Cedex – France
www.collectifvan.org

*http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=609
**http://www.armenews.com/article.php3?id_article=21205 et Veille-Media du 7 mars 2006 disponible sur : http://www.collectifvan.org/rubrique_veille.php?r=9&page=1

Forwardez ce mail à : prefet@rhone.pref.gouv.fr, webmaster@u-m-p.org, conventions@u-m-p.org ou par fax : 01 40 07 21 09 (cabinet du Ministre de l’Intérieur)

Retour aux News







   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org