Aujourd'hui : Lundi, 16 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Banderole géante réalisée par le Collectif VAN pour le CCAF PACA
Publié le : 14-04-2006

13 avril 2006 : Conseil Général des Bouches du Rhône
Jean Noël Guérini, Président du Conseil Général, Sénateur des Bouches du Rhône, a invité, à l'occasion du 91ème anniversaire du génocide arménien de 1915, la communauté arménienne à une cérémonie.

Au cours de celle-ci un kakemono (banderole verticale), créé et réalisé par le Collectif VAN pour le CCAF Marseille-Provence, a été dévoilé. L'original, qui fait 16 mètres de hauteur sur 6 mètres de large, est accroché sur la façade de l'Hôtel du Département (photo).

------------------------------------------------------------------------------------

Discours de Jean Noël Guérini, Président du Conseil
Général et Sénateur des Bouches du Rhône


Mesdames et Messieurs les Elus, Très chers amis,

C’est toujours avec beaucoup d’émotion que je vous accueille à l’Hôtel du Département et ce soir, notre rendez-vous ne déroge pas à cette règle.

Je tiens, une fois encore, à vous assurer de mon plus entier soutien et la banderole qui est apposée sur ce bâtiment nous le rappelle : face à ceux pour qui la reconnaissance du génocide arménien n’est toujours pas d’actualité, il est vital de ne pas baisser la garde.

Il y a quelques années, la loi a permis à tous ceux qui se mobilisent de franchir un cap important. Votre combat, notre combat se poursuit afin que le gouvernement turc, qui nie les crimes du passé, procède à l’examen de conscience nécessaire face à un crime impardonnable, un crime inoubliable.

Sans cela, il est inacceptable que ces hommes qui se prétendent démocrates, puissent imaginer frapper à la porte de l’Union Européenne.

Sans cela, il n’est pas pensable que nous puissions accepter des négociations qui feraient fi de nos engagements, de nos valeurs, de nos responsabilités et accepteraient de cautionner un mensonge d’Etat.

Et ce soir, je suis fier de vous annoncer que pour prolonger notre combat commun, une proposition de loi sera discutée par les parlementaires le 18 mai prochain.

Elle entend compléter le texte adopté le 29 janvier 2001, dont l’article unique était lourd de signification. Vous connaissez ces mots "La France reconnaît publiquement le génocide arménien".

Le 18 mai prochain, à ma demande, les députés socialistes proposeront que la loi de 2001 soit complétée par l’article suivant, dont je vous fais lecture :

"Seront punis comme indiqué à l’article 24 bis de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse ceux qui auront contesté, par un des moyens énoncés à l’article 23 de la dite loi, l’existence du génocide arménien de 1915 ;"

Rien n’est plus honteux, rien n’est plus scandaleux, rien n’est plus odieux que le négationnisme.

Nous ne pouvons tolérer que des manifestations, comme celles de Lyon, il y a 15 jours, puissent se tenir.

Avec cette proposition de loi, le travail engagé depuis de si longues années est prolongé, et si les députés suivent la proposition de loi socialiste le 18 mai prochain, je porterai au Sénat le même message auprès de mon groupe, je prendrai personnellement le relais auprès de la Haute Assemblée, où je siège.

Défendre cette proposition, c’est la seule manière de renforcer et d’approfondir les rapports de confiance qui se sont noués entre nous au fil du temps et qui rapprochent le Conseil Général, votre communauté et la jeune république arménienne.

Vous le savez je suis pragmatique et concret.

Ces liens, nous les avons tissés ensemble, grâce à un travail patient au service de ceux et celles qui entendent vivre dans un pays qui a longtemps souffert de la férule soviétique. [.......] Je pense qu’il est de mon devoir de mettre à la disposition de votre communauté les outils du Conseil Général pour vous permettre de montrer, comment, chaque jour, ici, nous avons l’Arménie au coeur et comment, chacun de nous, témoigne de l’attachement qu’il vous porte.

Qu’il s’agisse de culture, d’économie, de sport, faisons fructifier ensemble les richesses de ce pays et permettons au plus grand nombre de les découvrir.

Faisons en sorte que des portes s’ouvrent, concrètement, sans nous perdre dans de vaines promesses.

Soyons lucides, imaginatifs et conquérants. C’est ce que vous souhaitez et c’est ce que mérite l’Arménie.

Ainsi, en prenant le parti de la vie et de la mémoire, ensemble, nous crierons notre refus de l’oubli et des crimes.

Plus que jamais, ainsi, le Conseil Général reste et restera à vos côtés.

Je vous remercie.

==============================================

Intervention intégrale du Président du CCAF Marseille Provence

Monsieur le Sénateur – Président du Conseil Général des Bouches du Rhône
Mesdames messieurs les élus
Mesdames Messieurs les représentants religieux
Mesdames et messieurs les Présidents d’associations
Mesdames Messieurs



Vous avez bien voulu nous convier ce soir dans les salons du Conseil Général pour inaugurer la banderole qui flotte sur la façade de l’Hôtel du Département en hommage aux 1.500.000 victimes du génocide arménien.

Ce geste que vous effectuez pour la 2ème année consécutive Monsieur le Président, est une preuve supplémentaire de votre engagement sans faille auprès de la communauté arménienne, dans sa lutte pour la justice et la vérité.

Déjà l’an dernier à l’occasion du 90ème anniversaire du génocide arménien, le Conseil Général des Bouches du Rhône avait été le premier à répondre favorablement à la demande du CCAF de voir fleurir sur les édifices publics ce message invitant au devoir de mémoire.

La Ville de Marseille, la Région Provence Alpes Côte d’Azur, la Ville de Paris vous avaient emboîté le pas.

Cette année encore, c’est vous M. Le Président, comme vous vous y étiez engagé, qui renouvelez cette opération de sensibilisation du grand public. D’autres suivront tout au long du mois.
L’accomplissement de ce geste est loin d’être banal, surtout par les temps qui courent.
Depuis presque un an nous le savons tous, la Turquie a entamé son processus de négociation d’adhésion à l’Union Européenne, et accélère dans le même temps son entreprise de négation du Génocide arménien.

Depuis quelques semaines nous assistons au cœur de l’Europe à des manifestations d’ultra nationalites turcs pilotés par Ankara, qui viennent clamer au nez et à la barbe des autorités que le génocide arménien serait une pure invention.

A Berlin on célèbre Tallat Pacha le Hitler turc, pendant qu’à Lyon des hordes violentes de manifestants turcs, infiltrés par les loups gris, viennent en découdre de façon agressive, pour s’opposer à l’érection du Mémorial Lyonnais en mémoire aux victimes arméniennes du génocide de 1915.
Ces dérives sont intolérables.
Et pourtant !!
La communauté arménienne et ses instances dirigeantes n’ont cessé d’alerter les pouvoirs publics sur le danger de cette résurgence négationnsite. Nous n’avons malheureusement pas été toujours entendus.

Aujourd’hui sans vouloir sombrer dans la paranoïa, nous affirmons que la situation est inquiétante, et que nos gouvernants doivent réagir fermement devant cette montée de haine.

A l’heure où les commémorations du 91 ème anniversaire du génocide arménien vont débuter,partout en France et dans le Monde, la diaspora arménienne se doit d’être vigilante et d’agir avec solennité et dignité.

Des pièges seront tendus ça et là, des provocations ne manqueront pas d’avoir lieu, il faudra garder son calme et son sang froid comme nous avons toujours su le faire.

Alors pour mieux répondre à nos interrogations, vous nous faîtes l’honneur ce soir M. Le Président d’annoncer officiellement que le groupe socialiste proposera lors de sa séance d’initiative parlementaire du 18 mai prochain, de voter une loi sanctionnant le négationnisme du génocide arménien.

Tout d’abord cette nouvelle nous l’attendions, nous l’espérions, et pas seulement à Marseille, mais n’osions plus y croire tant on sait les difficultés pour arriver à un tel résultat.
Sachez que cette nouvelle va parcourir le monde entier, et que toute la diaspora, mais aussi l’Arménie vont désormais avoir l’œil rivé sur ce 18 mai 2006.

Cette proposition de loi vise en effet à compléter la loi du 29 janvier 2001 qui dit que « La France reconnait publiquement le génocide arménien », et propose d’ y rajouter un volet pénal.

Le CCAF Marseille Provence salue cette initiative du Parti Socialiste qui est l’aboutissement d’un travail mené depuis plusieurs années.

Depuis le mois de janvier le processus s’est accéléré avec « l’appel des 5 », initiative lancée par le CCAF Marseille Provence autour de 5 parlementaires locaux de tout bord.
Permettez nous de saluer, ici chez vous, l’action menée par le Député Christophe Masse, en pointe dans ce combat au sein du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale.

Cet appel des 5 a eu un effet « déclic » qui permet aujourd’hui de récompenser le travail de l’ensemble des organisations arméniennes de France, qui ont apporté leur pierre à l’édifice, et de bâtir ainsi les conditions du succès le 18 mai.

Simplement, aujourd’hui c’est vous M. Guérini qui donnez un nouveau souffle, un nouvel élan à cette intitiative, en ayant fait en sorte que le Parti Socialiste utilise sa niche parlementaire du 18 mai sur cette question.

Nous avons entendu aussi que dans l’hypothèse où les députés adoptent le texte le 18 mai, et nous n’osons envisager une autre issue, vous porterez vous-même le texte au Sénat.

Soyez en d’ores et déjà remercié, et sachez que le CCAF Marseille Provence et l’ensemble de la communauté arménienne de France seront avec vous.

Désormais la communauté arménienne de France porte en elle une triple responsabilité :

1/La responsabilité de se préparer à commémorer massivement dans les jours à venir les différentes cérémonies et manifestations prévues.
A Marseille le lundi 24 avril nous connaîtrons 2 temps forts avec l’inauguration du Mémorial du génocide Arménien le matin à Beaumont, et la grande manifestation en direction du Consulat de Turquie sur le Prado l’après midi.
Le CCAF Marseille Provence invite l’ensemble de la communauté sans distinction aucune, à participer très fortement à ces 2 évènements.

2/La responsabilité ensuite, de savoir passer au dessus de ses différences pour créer les conditions de la réussite le 18 mai. Si nous voulons que tous les députés, toute tendance confondue votent pour le texte le 18, nous devons nous-mêmes être à la hauteur de tous ces élus qui portent notre cause.
Le CCAF Marseille-Provence annonce d’ores et déjà l’organisation d’un déplacement à Paris le 18 mai, en liaison avec nos homologues du CCAF Paris, pour aller soutenir tous les députés au cours de cette journée qui doit devenir historique.

3/La responsabilité enfin de se donner rapidement les moyens d’une véritable représentation nationale, bien sûr dans le respect de chacun, et en tenant compte de toute la diversité et des sensibilités qui font la richesse de cette communauté.
Ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons gagner les futures échéances notamment à l’échelon européen, et que nous pourrons vaincre, ensemble le fléau du négationnisme.
C’est en tout cas le vœu que formule le CCAF Marseille-Provence, c’est clairement et résolument sur cette voie que nous sommes engagés.

Vous l’aurez compris cher Président, comme c’est si bien inscrit au bas de cette magnifique banderole, l’hommage qui sera rendu à nos martyrs en ce mois d’avril de deuil, sera placé à la fois sous le signe du recueillement, mais aussi sous celui de la mobilisation : 91 ans de déni ça suffit !!!

Avec le 18 mai en point de mire, ces commémorations du mois d’avril revêtent un caractère d’autant plus important.

Voilà ce que nous voulions vous dire cher Président, au nom du CCAF Marseille Provence mais aussi de l’ensemble de la communauté arménienne du département,
Nous voulions vous dire tout simplement et avec tout notre cœur Merci M. Guérini.

ndlr : Le CCAF Marseille Provence remercie Séta Papazian du Collectif VAN, qui a apporté sa contribution pour la création et la réalisation de la banderole.

http://www.ccaf.info/marseille/item.php?r=0&id=120





-----------------------------

Crédits-Photos : Yevrobatsi


Voir les photos dans notre photothèque :


13 avril 2006 : Inauguration de la banderole géante conçue et réalisée par le Collectif VAN pour le CCAF Marseille Provence

Retour aux News


   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org