Aujourd'hui : Mercredi, 23 avril 2014
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
PHDN
Adhérez au Collectif VAN
Le génocide arménien expliqué aux turcophones
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Comité international de soutien aux intellectuels de Turquie
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Le Collectif VAN appelle au rassemblement de soutien à Catherine Pederzoli
Publié le : 13-10-2010

Le Comité de soutien à Catherine Pederzoli, qui regroupe de multiples associations* dont le Collectif VAN, avait appelé à manifester dimanche après-midi aux abords du ministère de l'Education Nationale à Paris. Près de 300 personnes se sont rassemblées pour exprimer leur solidarité avec Catherine Pederzoli, professeur d’Histoire-Géographie à Nancy, suspendue pour cause d’enseignement de la Shoah.


« L’enseignement de la Shoah est en danger. Ecoutez-nous Monsieur le Président, le négationnisme rampant existe en France. Cette réalité existe et se développe. » a dénoncé Catherine Pederzoli, présente au rassemblement.

« Je ne suis pas la seule dans ce cas, je me suis aperçue que nous étions au moins une vingtaine d'enseignants concernés, mais la majorité refuse de s'exprimer de peur de sanctions » a déclaré l’enseignante.

A la suite de Catherine Pederzoli, de nombreux intervenants se sont succédé au micro dont Lila Amoura, une autre enseignante en butte à de graves difficultés pour des raisons similaires.

Plusieurs représentants d’associations de la communauté juive ont pris la parole pour dénoncer la sanction qui frappe Catherine Pederzoli. Des témoignages émouvants, notamment celui de Marceline Leridan, déportée à Auschwitz et compagne d’infortune de Simone Veil, ont fortement marqué l'assistance.

Catherine Pederzoli a repris le micro pour rappeler la petite phrase d’Hitler « Qui se souvient encore du massacre des Arméniens ? », phrase prononcée lors d'une allocution faite le 22 août 1939 avant l'invasion de la Pologne. Et elle a ajouté : « 95 ans d’oubli pour le génocide arménien. Est-ce que la Shoah va connaître le même sort que le génocide arménien ? »

« On reproche à Catherine de mettre trop de passion dans son enseignement. L’Education Nationale ferait mieux de s’inquiéter de ses enseignants démoralisés qui ne mettent plus aucune passion à enseigner » s’est quant à lui indigné Guy Konopnicki, journaliste à Marianne et porte-parole du comité de soutien.

La présence du Collectif VAN [Vigilance arménienne contre le négationnisme] a été remarquée par l’assistance qui a apprécié que ce combat pour l’enseignement de la Shoah soit également porté par une association extérieure à la communauté juive.

Nous publions ici l’intervention de Séta Papazian, Présidente du Collectif VAN. Un passage en particulier a soulevé l’indignation des manifestants présents : « En novembre 2009, un jeune collégien de Pont-à-Mousson a écrit dans un devoir d’Histoire, que « le génocide arménien n’a pas existé, mais que s’il avait existé, il aurait été mérité ».

A la fin du rassemblement, et juste avant une Marseillaise entonnée par la foule, la chanteuse Jacinta a interprété en yiddish une émouvante complainte, pleine « de larmes et de peines enfouies ».

Souhaitons que cette action de protestation organisée par le Comité de soutien, alerte les pouvoirs publics sur l’insidieuse évolution négationniste qui guette l’Education nationale en France**.

Collectif VAN


*Associations membres du Comité de soutien :

AGA [Working Group Recognition Against genocide for international understanding] basée à Berlin en Allemagne.
Agir ensemble
Bernard-Henri Levy
Bnai Brith France
BNVCA (Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme)
Claude Goasguen
Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
Collectif d’urgence
CRAN (Conseil représentatif des associations noires de France)
Guy Konopnicki (journaliste)
Isabelle Kersimon (journaliste)
Jack Lang
Jean-Pierre Brard
Julien Dray
Marco Perez (journaliste)
Marek Halter
MEMORIAL 98
Rédaction de la Règle du Jeu
Tropiques FM et d’autres radios communautaires
UMDPJF (Union des médecins, dentistes et pharmaciens juifs de France)
UPJF (Union des patrons juifs de France)

Contact presse : 06 99 09 73 89 Marco Perez et Isabelle Kersimon.


** Est-ce un hasard si les nouvelles directives de l’Education nationale, en ligne sur le site : www.education.gouv.fr, n’utilisent plus le terme de Shoah mais conseillent de traiter de la guerre d'anéantissement et du « génocide des Juifs et des Tziganes » ?

Guerres mondiales et espoirs de paix
- La Première Guerre mondiale : l'expérience combattante dans une guerre totale
- La Seconde Guerre mondiale : guerre d'anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes


Lire aussi :

« La Shoah n’est pas que l’affaire des juifs »

Enseignante suspendue: Manifestation à Paris


Mobilisation réussie à Paris



Voir les photos dans notre photothèque:

Catherine Pederzoli : « L’enseignement de la Shoah est en danger » (1ère partie)

Catherine Pederzoli : « L’enseignement de la Shoah est en danger »(2ème partie)





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org