Aujourd'hui : Vendredi, 22 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Le Collectif VAN, partenaire de la Roma Pride 2012
Publié le :

Dimanche après-midi, le 07 octobre 2012, plus de deux-cents personnes se sont réunies sur la place du Panthéon (Ve) à l'appel de Benjamin Abtan, président du Mouvement antiraciste européen (Egam) à l'origine de la "Roma Pride" organisée simultanément dans 14 pays européens avec la communauté des gens du voyage représentée par l’UFAT. Autour de prises de parole, de concerts et de spectacles de danse, les Rom ont voulu dénoncer les discriminations dont ils sont victimes au quotidien. Tony Gatlif, le réalisateur de Gadjo Dilo et Exils, a assuré avec talent la mise en scène artistique de l’évènement.

En haut de l’affiche, le superbe guitariste gypsie Titi Robin a enflammé la foule en compagnie de Francis Varis et Ze Luis Nascimento, et d’une somptueuse danseuse tzigane. Auparavant, étaient venus sur la scène dressée devant le Panthéon, le quintet Gypsy Roots et la fanfare de Vagabontu.

Côté prises de parole, outre celles des organisateurs, notons celles de Jonathan Ayoun, Président de l’UEJF, du représentant du Parti socialiste, de Cindy Pétrieux, Présidente de la Confédération étudiante (Cé), de Séta Papazian, Présidente du Collectif VAN, d’Eva Joly d’Europe Ecologie les Verts, des représentantes du Front de Gauche et du MRAP, du musicologue et directeur artistique Alain Weber, etc.

Une belle journée de solidarité, festive et engagée.

Photos sur : Citizenside - Roma Pride : Une marche pour la dignité des gens du voyage à Paris

Photothèque du Collectif VAN : Paris : Une Roma Pride 2012


Le Collectif VAN vous propose de retrouver ci-dessous le texte lu à la tribune par Séta Papazian, Présidente du Collectif VAN.

Séta Papazian, Présidente du Collectif VAN

7 octobre 2012 – Place du Panthéon – Roma Pride 2012


Bonjour,

Je viens ici, en tant que représentante du Collectif VAN, Vigilance Arménienne contre le Négationnisme, apporter l’expression de notre solidarité aux pestiférés que sont dans notre société les Rom, tsiganes, gitans et manouches.

Descendants des rescapés du génocide arménien perpétré dans l’Empire ottoman en 1915, nous avons, tatouée au plus profond de notre mémoire, la marque de la haine anti-arménienne qui a permis en son temps le plus terrible des passages à l’acte.

Ce souvenir encore vivace nous rend attentifs aux dangers qui guettent les plus faibles et les minorités. Nous ne pouvons rester indifférents à la discrimination qui frappe des populations pour ce qu’elles sont. Une discrimination juridiquement illégale, puisqu'elle vise directement une catégorie de population en tant que telle et non des individus pour certains faits précis.

En tant que membres épars d’une diaspora atomisée, nous avons à cœur de rappeler que les miséreux ou les enfants de miséreux, de persécutés, de parias, donnent souvent au pays qui les accueille, des artistes et des intellectuels qui lui font honneur. Dans ces camps de Rom qu’on démantèle sans pitié, en écrasant les poussettes et les jouets, il y a des enfants qui feront la fierté de l’Europe de demain pour peu qu’on leur en donne les moyens.

Mais pour cela encore faudrait-il que l’accès à l’éducation soit le même pour tous les enfants qui vivent et grandissent sur le territoire de la République. Et c’est loin d’être le cas.

Le 27 août 2010, le Comité pour l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale (CERD) de l'ONU a demandé à la France de « garantir l'accès des Rom à l'éducation, à la santé, et aux autres infrastructures temporaires dans le respect du principe d'égalité ».

Faut-il donc attendre de l’ONU qu’elle rappelle à la France ce qu’est sa propre devise « Liberté, égalité, fraternité » ? Pouvons-nous - sans fouler aux pieds nos valeurs les plus essentielles - fermer les yeux sur les conditions dégradantes dans lesquelles vivent les populations Rom en France ? Plus prosaïquement, ignorons-nous que la paupérisation de ces groupes sociaux conduit à des comportements délictueux qui entraînent à leur tour une plus grande marginalisation et un accroissement du racisme anti-Rom, instituant un cercle vicieux qu’aucune politique positive ne semble vouloir briser ?

Dans un texte intitulé « Les Rom, une minorité européenne, la plus oubliée, la plus discriminée … et la plus importante » la sociologue Geneviève Decrop relève que « Depuis la chute du Mur de Berlin, les Rom font l’objet d’une série de résolutions des instances européennes visant à préserver leurs droits. Mais la pratique dans les Etats membres et les Etats candidats à l’entrée dans l’Union est fort éloignée de ces préconisations. Presque partout, les Rom accèdent difficilement aux droits humains fondamentaux. Leur droit au logement et à l’habitat est particulièrement bafoué. La majorité d’entre eux vivent une existence précaire, voire pour certains, de parias pourchassés. »

Rien n’a changé depuis un « Rapport de la Commission Européenne sur la situation des Rom dans une Union Européenne élargie », paru en 2004. On y lisait, je cite, « La manière dont sont traités les Rom dans l’Union Européenne et au-delà de ses frontières actuelles est devenu un test déterminant d’une société humaine. Le traitement des Rom compte aujourd’hui parmi les questions les plus pressantes des droits politiques, sociaux et humains auxquelles se trouve confrontée l’Europe ».

Rom signifie simplement "être humain" en romani.

Nous sommes tous des Rom. Ne lÂ’oublions pas.

Je vous remercie.

Séta Papazian
Présidente
Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]

BP 20083 - 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 (0)1 77 62 70 77
Email: contact@collectifvan.org
www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org