Aujourd'hui : Lundi, 24 septembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Projection-Débat à Paris 1 : « Génocide arménien, le crime parfait ? »
Publié le : 11-02-2015

Le mercredi 11 février 2015 à 18h30, dans le cadre des commémorations du centenaire du génocide arménien de 1915, l’Association des étudiants en Sciences Humaines de Paris 1 (ASH) et le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] ont présenté dans l'Amphi H de l'Université Paris 1 (Tolbiac), une soirée placée sous l’égide de Monsieur Philippe Boutry, président de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sur le thème Génocide arménien, le crime parfait ? La projection du documentaire Le fils du marchand d’olives de Mathieu Zeitindjioglou a été suivie d’un débat animé par Séta Papazian, Présidente du Collectif VAN, avec Bernard Legras, Vice-président de l’Université Paris 1, Gilles Dorronsoro, docteur et professeur en science politique, spécialiste de la Turquie, et Guillaume Perrier, journaliste. La soirée s'est tenue dans un amphithéâtre bondé, devant un public essentiellement étudiant.

Les positions controversées de Gilles Dorronsoro - qui a semblé vouloir "démontrer" d'emblée un supposé parti-pris raciste de la part du réalisateur du film - ont suscité un vif débat et de nombreux étudiants se sont exprimés à ce sujet, dont certains avec une grande virulence. Le journaliste Guillaume Perrier a apporté comme à l'accoutumée un éclairage pondéré et pointu sur l'évolution de la société civile turque et le négationnisme d’État de la Turquie. L'historien Bernard Legras a mis en avant quelques nécessaires éléments historiques sur le génocide arménien.

Au final, la soirée - organisée conjointement à Paris 1 par l'ASH et le Collectif VAN - n'a laissé personne indifférent. Alors que l'amphi devait être impérativement évacué avant 21h30, le public présent continuait à rester groupé au pied de l'estrade et à parler avec passion.

Nul doute que le fait que Gilles Dorronsoro ait commencé un débat dans le cadre du 100e anniversaire du génocide arménien, en accusant de racisme les descendants des rescapés d'un génocide - qui est quand même le stade ultime du racisme ! - sans un seul mot au préalable pour les 1.500.000 victimes du génocide de 1915 et le négationnisme d’État de la Turquie, a échauffé les esprits. D'autant plus que le racisme anti-arménien sévit toujours dans une Turquie où « bâtard d’Arménien » est la pire des insultes et où les Arméniens doivent cacher leur identité.

A aucun moment, Gilles Dorronsoro n'a porté ce jugement de "racisme" sur les génocidaires et les négationnistes... Reprocher à un jeune couple parti filmer des gens "ordinaires" en Turquie, de ne pas être allé interviewer une poignée d’intellectuels, alors que ce n’était pas le projet de départ, est un angle de vue assez spécieux : est-ce simplement pour pouvoir reprocher quelque chose aux enfants des victimes (du génocide arménien), et « sauver » le pays perpétrateur en lui trouvant à tout prix quelque-chose de positif ?

Notons enfin qu'aucun des journaux suivants n'a relevé le racisme supposé du film Le fils du marchand d’olives de Mathieu Zeitindjioglou, lors de sa sortie en 2012. Les auteurs de ces articles élogieux sont-ils des racistes invétérés ?

"Le Fils du marchand d'olives" : voyage de noces en pays négationniste

Le Fils du marchand d'olives

"Le fils du marchand d'olives" - Un Arménien chez les Turcs

"Le fils du marchand d’olives" : sur les traces du génocide arménien
En savoir plus sur http://blogs.lesechos.fr/annie-coppermann/le-fils-du-marchand-d-olives-sur-les-traces-du-genocide-armenien-a10134.html#FFIBHe6944Pekxvt.99


Le fils du marchand d'olives : Il n'y a pas d'Arméniens ici…


L'événement entièrement filmé par la télévision publique d'Arménie (H1) a fait l'objet le lendemain, d'un petit sujet au journal télévisé de la mi-journée, à visualiser ICI de 3:33 à 4:35.




Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Affiche




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org