Aujourd'hui : Mercredi, 25 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La Turquie ne fournit pas d'informations à la Belgique malgré l'accord
Publié le : 17-06-2015

7sur7

Légende photo: Jan Jambon. © belga.

Par: rédaction
16/06/15 - 18h17 Source: Belga

Belges en Syrie : La Turquie ne livre guère d'informations à la Belgique sur les candidats combattants belges qui se rendent dans ce pays dans le but de pénétrer en Syrie malgré l'accord de coopération conclu en janvier 2013, ressort-il d'une réponse fournie par le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, à une question écrite du député Benoît Hellings (Ecolo).

Le député voulait notamment connaître le nombre de refoulements de candidats belges depuis la signature de l'accord ou savoir si des mineurs se trouvaient parmi eux. "Les données disponibles demeurent malheureusement peu précises", indique M. Jambon (N-VA).

Le ministre invoque diverses raisons: plusieurs services s'occupent en Turquie du contrôle aux frontières et différents intervenants sont également impliqués dans les contrôles à l'intérieur du pays. Qui plus est, une règle interne turque limite la communication d'informations.

"De manière générale, le pays fournit par conséquent des informations relatives aux entrées et sorties dans le pays sans plus. Ainsi, sur les rares cas de refoulements effectivement traités en 2014, il n'y a pas, à ce stade, de transmission par les autorités turques d'information autre que la date de l'interpellation", précise-t-il.

L'année en cours devrait être celle de la redynamisation de la coopération policière enclenchée en 2013 par la signature d'un "memorandum of understanding", estime le ministre qui signale au passage que l'année 2014 a été marquée par une vaste réorganisation de la police turque. Au mois de septembre, une mission conjointe Intérieur-Justice-Affaires étrangères partira en Turquie pour concrétiser cette intention.

En mai 2013, la ministre de l'Intérieur de l'époque, Joëlle Milquet, s'était déjà rendue en Turquie pour y discuter avec les autorités. Elle avait rencontré diverses personnalités dont Recep Tayip Erdogan, alors Premier ministre. Les ministres des deux pays s'étaient mis d'accord sur un échange constant d'informations et un renforcement de la coopération policière et judiciaire. Au mois de juin de cette année-là, quatre jeunes venant de Belgique avaient été interpellés à la frontière syrienne et rapatriés.

"Deux ans après, on peut constater que cet accord n'est pas une grande réussite. Or, aujourd'hui, la seule façon de maîtriser le flux de combattants vers la Syrie, c'est de savoir qui est où. Et les services turcs le savent mais, manifestement, la Turquie ne fait pas sa part du travail en termes d'information. Est-cela qui justifie que l'on se montre aussi coulant avec elle? Le ton très mesuré de la Belgique, que ce soit pour les événements de la place Taksim ou dans la reconnaissance du génocide arménien, n'amène même pas la coopération policière", a déploré le député.






Retour à la rubrique


Source/Lien : 7sur7



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org