Aujourd'hui : Dimanche, 22 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Article du journal franco-turc Zaman - 19/06/2015 - 1
Publié le : 19-06-2015

Le Collectif VAN relaye ici les articles du journal franco-turc Zaman (équivalent du Today'sZaman en langue anglaise, diffusé en Turquie). Attention : ces articles ne sont pas commentés de notre part. Il s'agit pour l'essentiel de traductions des versions turque et anglaise du Zaman, journal anciennement proche du parti au pouvoir (AKP) mais dont le propriétaire, le prédicateur musulman FetullahGülen, est désormais en guerre ouverte avec Erdogan.

Zaman France

Vers une coalition entre conservateurs et nationalistes en Turquie

SAMI KILIÇ
PARIS

"En politique, 24 heures durent longtemps", avait coutume de dire l'ancien président de la République Süleyman Demirel, décédé récemment. Celui qui était passé maître dans les arrangements et les négociations s'est vu confirmer par la configuration post-électorale turque.

Devlet Bahçeli, à la tête du MHP (Parti du mouvement nationaliste), arrivé 3e avec 80 députés aux législatives du 7 juin dernier, avait, dès le soir du scrutin, fermé la porte à toutes les combinaisons de coalitions en déclarant endosser le rôle de principal parti d'opposition.

Or, aujourd'hui, l'idée d'une coalition AKP-MHP est devenue la plus crédible et Bahçeli a atténué sa rigueur.

Selon Erdem Gül du quotidien Cumhuriyet, l'AKP serait prêt à laisser entre 6 et 8 portefeuilles au MHP dont le ministère des Affaires étrangères.

Fin du processus de paix avec les Kurdes ?

Le parti au pouvoir a réussi le tour de force d'entamer des négociations avec le PKK, cette organisation terroriste qui sévit en Turquie depuis plus de 30 ans.

Un "processus de résolution" a même été lancé en grande pompe avec des réunions officielles entre le gouvernement et les dirigeants du HDP (Parti démocratique des peuples, considéré comme la vitrine politique du PKK) et des envois d'émissaires à Imrali, l'île-prison où est emprisonné Abdullah Öcalan, le leader de l'organisation.

Processus que le MHP a qualifié de trahison. La légitimation d'Öcalan, "le tueur d'enfants", ne passe pas au parti nationaliste. D'ailleurs, conscient du danger qui l'attendait, le président de la République Tayyip Erdogan en était venu, lors de la campagne électorale, à renier l'existence d'un "problème kurde". Le MHP exige donc que le gouvernement continue sur cette lancée et qu'il renvoie aux calendes grecques tout nouveau projet s'il veut espérer une coalition.

Le HDP reste à l'écart

Au même moment, Selahattin Demirtas, le co-président du HDP, déclarait être prêt à "soutenir une coalition AKP-CHP si elle englobe nos principes". Les deux formations sont idéologiquement et sociologiquement très éloignées l'une de l'autre mais un "gouvernement de transition" pourrait les rapprocher.

Quoi qu'il en soit, l'AKP fait partie de toutes les formules envisagées. Les nationalistes refusent en effet tout rapprochement avec le CHP et le HDP, trois partis qui représentent pourtant 60% des voix et 292 des 550 députés.

Kemal Kiliçdaroglu, le leader du CHP qui espérait convaincre Bahçeli, a pris acte de l'intransigeance du MHP. Autrement dit, le "cordon sanitaire" envers l'AKP est bel et bien rompu, mieux, ce dernier revient au centre du jeu.

Selon un sondage, 70% des partisans de l'AKP se prononcent pour une coalition AKP-MHP alors que 14% préfèrent une alliance AKP-CHP et seulement 3% optent pour le couple AKP-HDP. En parallèle, 78% des partisans du MHP plébiscitent un scénario AKP-MHP.

Les tractations devraient commencer la semaine prochaine. Le Conseil supérieur des élections a prononcé jeudi 18 juin les résultats définitifs et l'Assemblée nationale devrait se réunir mardi 23 juin.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Zaman France



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org