Aujourd'hui : Dimanche, 21 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
200 civils massacrés à Kobanê : la Turquie mise en cause
Publié le : 29-06-2015

La Dépêche

Publié le 29/06/2015 à 03:47, Mis à jour le 29/06/2015 à 07:32

206 morts, principalement des femmes et des enfants. 300 blessés. Le plus grand massacre jamais commis en Syrie s'est passé en trois jours, de jeudi à samedi, à Kobanê, la ville symbole libérée fin janvier. Dès le début, les forces kurdes ont accusé la Turquie d'avoir laissé passer les terroristes de Daesh qui ont envoyé trois kamikazes se faire exploser à 4 h 40 du matin, avant de viser délibérément les civils puis de se retrancher dans la clinique de Médecins sans frontière et une école. Ankara a de suite qualifié de «diffamation et propagande» les accusations selon lesquelles les terroristes étaient entrés à Kobané par la Turquie. Seulement, sur les 84 terroristes qui se sont infiltrés, 80 ont été tués, 3 se sont enfuis en Turquie et 1, d'origine saoudienne, s'est rendu. Hier, il a révélé les conditions de l'attaque : des membres de Daesh entrés par le côté turc avaient des uniformes militaires turcs. D'autres sont entrés par la route Helince en uniformes de la FSA (armée syrienne libre) et un troisième groupe s'est infiltré en uniformes kurdes. Il a dit en outre que les munitions utilisées avaient aussi été apportées à Kobanê depuis la Turquie. Si certains avaient encore des doutes sur le principal allié de l'Otan dans la région, Recep Erdogan s'est chargé de lever les derniers, ce week-end, en affirmant que la Turquie n'accepterait jamais la création d'une nouvelle entité kurde à sa frontière sud, précisant qu'il s'y opposerait «quel que soit le prix à payer». A ses yeux, les Kurdes, principaux alliés de la coalition internationale sur le terrain, sont plus dangereux que Daesh!

La Dépêche du Midi




Retour à la rubrique


Source/Lien : La Dépêche



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org