Aujourd'hui : Lundi, 23 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Allemagne: l'ancien comptable d'Auschwitz condamné à 4 ans de prison
Publié le : 16-07-2015

RFI


Légende photo: Oskar Gröning, ce mardi à l'ouverture de son procès en Allemagne.


Publié le 15-07-2015

Il s'agit peut-être du dernier procès contre un complice de la solution finale. Le tribunal de Lüneburg, dans le nord de l'Allemagne, a condamné ce 15 juillet Oskar Gröning, 94 ans, surnommé le comptable d'Auschwitz, à quatre ans de prison.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Nous sommes très satisfaits que les responsables ne puissent plus vivre dans l'impunité jusqu'à la fin de leurs jours. Pour la première fois, un accusé a reconnu ses fautes et s'est excusé ». L'avocat de plusieurs parties civiles au procès d'Oskar Gröning a approuvé la condamnation de l'ancien comptable d'Auschwitz, regrettant toutefois une condamnation tardive. Le président du conseil central des Juifs d'Allemagne, Josef Schuster, s'est également félicité du jugement, évoquant une contribution importante dans le rapport de l'Allemagne face à son passé.

Le tribunal de Lüneburg a condamné l'ancien SS chargé à Auschwitz de collecter l'argent des déportés et de le transférer à Berlin pour complicité dans le meurtre de 300 000 Juifs. La peine de quatre ans d'emprisonnement est légèrement supérieure aux trois ans et demi réclamés par le parquet.

La justice devra encore décider, lorsque les recours contre le jugement auront été épuisés, si un emprisonnement du vieillard de 94 ans est possible. Le procès de trois mois avait dû être interrompu en raison de son état de santé fragile. Ce procès a été rendu possible par un revirement de la jurisprudence allemande qui n'exige plus qu'une personne ait été directement responsable de la mort de déportés. La seule présence physique dans un camp de concentration, même dans une position subalterne, permet de justifier des poursuites pour complicité dans les meurtres commis par les nazis.




Retour à la rubrique


Source/Lien : RFI



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org