Aujourd'hui : Mardi, 16 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La Turquie entre en guerre contre l'Etat islamique en Syrie
Publié le : 24-07-2015

Courrier international

Publié le 24/07/2015 - 08:21

“L'opération militaire turque a été déclenchée immédiatement après la mort, jeudi 23 au soir, du sous-officier Yalçın Nane, tué par des tirs provenant d'une région syrienne aux mains du groupe Etat islamique (EI)”, relate Hürriyet.

L'aviation turque a bombardé ce 24 juillet des positions tenues par le groupe Etat islamique (EI) en territoire syrien. La veille, Ankara avait donné à Washington l’autorisation d’utiliser ses bases aériennes pour bombarder les positions de l'EI en Syrie et en Irak.

Le quotidien turc précise que le gouvernement “envisage de déployer des dirigeables au-dessus des 900 kilomètres de sa frontière syrienne et de renforcer sa protection par un mur pour contrôler les mouvements des combattants de l'EI”. Hürriyet rappelle que le 20 juillet un attentat suicide a visé des militants prokurdes à Suruç, près de la frontière syrienne, faisant 32 morts et une centaine de blessés. Une attaque attribuée à l’Etat islamique.

Dans le même temps, un consensus a été trouvé entre la Turquie et les Etats-Unis pour étendre leur coopération contre l'EI. “Les deux pays avaient convenu depuis le mois de mars de déployer des drones armés à la base aérienne d’Incirlik, dans le sud du pays”, souligne Hürriyet. Il a fallu trois mois de négociations pour conclure cet accord, qui a été finalisé après un entretien téléphonique le 22 juillet entre le président américain Barack Obama et le président turc Recep Tayyip Erdogan.

“Ironiquement, le Parti des travailleurs du Kurdistan [PKK, séparatiste] se bat contre l'EI sur la scène syro-irakienne. Apparemment ils ont commencé, chacun de son côté, une autre campagne militaire contre le gouvernement turc”, commente Hürriyet.
En effet, le PKK a revendiqué le 22 juillet l’assassinat de deux policiers turcs près de la frontière syrienne.

Les policiers avaient été retrouvés morts exécutés d’une balle en pleine tête à leur domicile, à la frontière syrienne. Le PKK affirme avoir agi en représailles à l’attentat de Suruç, estimant que l’Etat turc laissait faire l’EI et ne protégeait pas la population kurde.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Courrier international



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org