Aujourd'hui : Lundi, 24 septembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Raï : « Les chrétiens sont là pour rester »
Publié le : 29-07-2015

L'Orient le Jour

24/07/2015

Ouverture, à Beyrouth, d'une conférence sur les chrétiens d'Orient, organisée par la Ligue maronite.

La conférence sur les chrétiens d'Orient, organisée par la Ligue maronite, s'est ouverte vendredi matin à l'Université Notre Dame (NDU) à Zouk Mosbeh, dans la banlieue-nord de Beyrouth, avec plusieurs messages sur l'enracinement des chrétiens dans la région.

Le chef de l'Église maronite Béchara Raï a insisté sur le fait que « les chrétiens sont une nécessité pour les pays du Moyen-Orient. Ils s'y trouvent depuis près de 2.000 ans, 600 ans avant l'islam. Les chrétiens sont là pour rester ». Mgr Raï a toutefois rappelé que « l'isolement tue notre message. (...) et l'arabité est celle de l'homme, et non de l'islam. La diversité est la base de toute société moderne ».

Un parterre de personnalités religieuses, politiques et sécuritaires ont assisté à l'ouverture de cette conférence qui se poursuit demain. Étaient notamment présents, le patriarche maronite Béchara Raï, le ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil, le nonce apostolique, Mgr Gabriele Caccia, le président de la Fondation maronite dans le monde, l'ancien ministre de la Culture Michel Eddé, et l'ancien député Neemtallah Abi Nasr, ainsi que plusieurs personnalités et autres responsables.

Prenant la parole à son tour, M. Bassil a souligné que « nous, chrétiens d'Orient, sommes l'essence de cette région. Nos valeurs, telles l'ouverture, la miséricorde et l'acceptation de l'autre, représentent tous les croyants du monde. Il n'y a pas de diversité sans nous ». Il a, dans ce contexte, rappelé qu'« un obscurantisme frappe la région et tente de nous éradiquer. C'est pour cela que nous affirmons que nous restons ici. Notre message est enraciné dans cette région. Si nous émigrons, nous faisons échec à ce message. »
Et d'ajouter : « notre témoignage dans cette région pourrait nous amener à faire le sacrifice ultime, le martyre ». S'attardant sur la situation locale, le chef de la diplomatie a affirmé qu'« au Liban, notre présence est marginalisée, notamment en raison de la vacance à la présidence de la République. »

Le Liban est sans chef de l'État depuis le 25 mai 2014. Une anomalie également dénoncée par le patriarche maronite. Ce dernier a de nouveau appelé chaque camp politique à « désigner son candidat final à la magistrature suprême, un candidat qui soit accepté par tout le monde, sans attendre des consignes dictées par l'étranger».




Retour à la rubrique


Source/Lien : L'Orient le Jour



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org