Aujourd'hui : Lundi, 18 juin 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
L'Onu assure que l'EI a une liste des prix pour ses esclaves
Publié le : 07-08-2015

L'Orient le Jour

Dans la presse

"Les filles sont achetées et vendues comme des barils de pétrole", dénonce une responsable de l’organisation.

OLJ

06/08/2015

Depuis des mois, plusieurs ONG rapportent les pratiques esclavagistes mises en place par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans les zones qu'ils contrôlent.

Cette semaine, Zainab Hawa Bangura, secrétaire générale adjointe des Nations unies et représentante spéciale du secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit a déclaré, dans une interview accordée à Bloomberg Business qu'un document portant le sigle de l'EI et une liste de prix des esclaves semblait authentique.

En 2014, le document en question avait fait surface et circulé sur les réseaux sociaux. Jugé crédible à premier abord, le document avait été remis en question par de nombreux spécialistes. Aujourd'hui, Mme Bangura, qui a obtenu un exemplaire du document lors d'un voyage en Irak en avril dernier, estime qu'il est authentique.

Lors de son offensive en août 2014 dans la région de Sinjar en Irak, l'EI a exécuté de nombreux hommes et enlevé des centaines, voire des milliers, de femmes de la minorité yazidi, vendues comme épouses aux jihadistes ou réduites à l'état d'esclaves sexuelles, selon Amnesty International. L'EI considère les Yazidis, qui ne sont ni musulmans ni arabes, comme des hérétiques car ils pratiquent un culte qui leur est propre.

"Les filles sont achetées et vendues comme des barils de pétrole", affirme Mme Bangura, dans des propos rapportés Bloomberg Business. Elle assure "avoir vérifié le document qui, selon elle, reflète de réelles transactions", ajoute le site.

Sur la liste en question, rendue publique il y a environ huit mois, les esclaves sont répartis en six catégories avec des tarifs différents : le prix des femmes yazidies ou chrétiennes, âgées entre 40 et 50 ans est de 50.000 dinars (40 dollars), celui des femmes âgées entre 30 et 40 ans de 75.000 dinars (60 dollars), celui des femmes âgées entre 20 et 30 ans de 100.000 dinars (80 dollars), celui des femmes de 10 à 20 ans de 150 000 dinars (120 dollars). Les esclaves dont le prix est le plus élevé sont les enfants chrétiens ou yazidis, âgés entre 1 et 9 ans, à 200.000 dinars (160 dollars).

"Une fille peut être achetée ou vendue par cinq ou six hommes, explique Mme Bangura. Parfois, ces individus rendent la fille à sa famille, en échange d'une rançon qui s'élève à plusieurs milliers de dollars". "Les chefs jihadistes sont les premiers à s'emparer des esclaves. Ensuite, de riches acheteurs étrangers à la région peuvent faire des offres qui montent parfois à plusieurs milliers de dollars, poursuit la responsable onusienne. Les esclaves qui restent sont alors offertes aux combattants aux prix précisés dans le document".

Le 25 juin dernier, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) affirmait que l'EI avait vendu 42 Irakiennes yazidies à ses combattants dans un de ses fiefs dans l'est de la Syrie, "pour des prix allant de 500 à 2.000 dollars".

Lire l'intégralité de l'article ici.






Retour à la rubrique


Source/Lien : L'Orient le Jour



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org