Aujourd'hui : Lundi, 23 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
L’Assemblée générale proclame le 9 décembre Journée internationale de commémoration des victimes du crime de génocide
Publié le : 14-09-2015

NAM

L’Assemblée générale de l’ONU a proclamé vendredi 11 septembre 2015 le 9 décembre Journée internationale de commémoration et de la dignité des victimes du crime de génocide et de la prévention de ce crime.

La Mission de la République de l’Arménie à l’Organisation des Nations Unies a fait de nombreux efforts pour que l’Assemblée générale de l’organisme adopte cette résolution.

La résolution, adoptée par consensus, a reçu le soutien de plus de 80 pays membres, y compris aux États-Unis.

« Nous sommes heureux de voir l’Ambassadeur Samantha Power apporté son soutien vocal à cette initiative de l’Arménie devant les Nations Unies pour mobiliser la communauté internationale et l’opinion publique mondiale à l’appui des nobles - mais toujours latentes - objectifs de la convention sur le génocide », a déclaré le directeur exécutif de l’ANCA Aram Hamparian. “Malheureusement, en dépit de ce vote, l’administration Obama reste activement complice dans le déni permanent de la Turquie de la vérité et de l’obstruction de la justice pour le génocide arménien - une externalisation honteuse de la politique américaine qui est absolument en contradiction avec l’esprit et la lettre de cette mesure. “

L’ONG Global Centre for Responsibility to Protect a salué la résolution et après avoir reconnu le 100e anniversaire du génocide arménien a déclaré : “ À la suite de ces tragédies l’ONU et ses Etats membres ont parfois pris des initiatives pour répondre aux échecs passés, y compris l’adoption en 2005 du principe de la responsabilité de protéger. Mais les crises en cours aujourd’hui soulignent la nécessité d’une action efficace pour empêcher la perpétration d’un génocide et d’autres crimes de masse où et quand ils se produisent“.

Si cette résolution a été adoptée sans vote, le représentant du Rwanda s’est dissocié du consensus en arguant que la communauté internationale devrait fournir une date de commémoration différente pour chaque pays qui a connu un génocide.

Son homologue du Soudan, tout en se félicitant de l’adoption de ce texte, a mis en garde contre la « tendance dérangeante d’utiliser à des fins politiques les principes internationalement agréés de la prévention du génocide », tandis que le représentant de l’Azerbaïdjan a rappelé l’extermination de centaines de civils en 1992 dans la ville de Khojaly, durant la nuit du 25 au 26 février.

Le texte intégral de la résolution est fourni ci-dessous :

Albanie, Allemagne, Argentine, Arménie, Australie, Belgique, Bulgarie, Chili, Costa Rica, Croatie, Espagne, Estonie, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Islande, Israël, Italie, Japon, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Monténégro, Norvège, Panama, Pays-Bas, Pérou, Pologne, République arabe syrienne, République tchèque, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, Slovénie, Suède et Uruguay : projet de résolution

Journée internationale de commémoration et de la dignité des victimes du crime de génocide et de la prévention de ce crime

L’Assemblée générale

Guidée par la Charte des Nations Unies, la Déclaration universelle des droits de l’homme et la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, ainsi que par les autres instruments internationaux pertinents relatifs aux droits de l’homme,

Rappelant ses résolutions 96 (I) du 11 décembre 1946, 260 A (III) du 9 décembre 1948 et 53/43 du 2 décembre 1998, et les autres résolutions adoptées sur la question au sein du système des Nations Unies qui ont contribué à l’institution et au développement de la prévention et de la répression du crime de génocide,

Rappelant également les résolutions du Conseil des droits de l’homme 7/25 en date du 28 mars 2008, 22/22 en date du 22 mars 2013 et 28/34 en date du 27 mars 2015, sur la prévention du génocide,

Réaffirmant l’importance de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, adoptée le 9 décembre 1948, instrument international efficace pour la prévention et la répression du crime de génocide,

Prenant acte de ce que les victimes de génocide et d’autres personnes touchées par ce crime tel que défini dans la Convention ont besoin d’une forme de commémoration, qui joue un rôle important dans la prévention du génocide,

Rappelant qu’il incombe à chaque État la responsabilité de protéger sa population contre le génocide, ce qui entraîne l’obligation de prévenir un tel crime, ainsi que l’incitation à le commettre, par les moyens nécessaires et appropriés, et que la lutte contre l’impunité pour le crime de génocide est un important facteur de sa prévention,

Réaffirmant les dispositions de ses résolutions 53/199 du 15 décembre 1998 et 61/185 du 20 décembre 2006 sur la proclamation d’années internationales, et la résolution 1980/67 du Conseil économique et social, en date du 25 juillet 1980, sur les années internationales et anniversaires, en particulier les paragraphes 1 à 10 de l’annexe énumérant les critères applicables pour leur proclamation et les paragraphes 13 et 14 qui précisent qu’une année ne doit pas être proclamée avant que les arrangements de base nécessaires à son organisation et à son financement aient été pris,

Décide de proclamer le 9 décembre Journée internationale de commémoration et de la dignité des victimes du crime de génocide et de la prévention de ce crime ;

Invite tous les États Membres et États observateurs, tous les organismes des Nations Unies, les autres organisations internationales et régionales et la société civile, y compris les organisations non gouvernementales et les particuliers, à célébrer la Journée internationale afin de mieux faire connaître la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide et le rôle qu’elle joue dans la lutte contre le génocide et la prévention de ce crime, tel que défini dans la Convention, et à commémorer et honorer les personnes qui en sont victimes ;

Souligne que toutes les activités qui pourraient découler de l’application de la présente résolution seront financées au moyen de contributions volontaires ;

Prie le Secrétaire général de porter la présente résolution à l’attention de tous les États Membres, des organismes des Nations Unies et des organisations de la société civile afin que la Journée mondiale soit célébrée comme il convient.

dimanche 13 septembre 2015,
Stéphane ©armenews.com


Article en anglais :

Armenia Leads UN Effort to Designate Dec. 9 International Genocide Commemoration Day




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org