Aujourd'hui : Samedi, 20 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La France suspend une consule honoraire en Turquie qui vend des canots aux réfugiés
Publié le : 14-09-2015

Par LIBERATION — 11 septembre 2015 à 21:53 (mis à jour à 21:53)

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a pris cette décision après la diffusion d'un reportage où elle assume vendre à Bodrum des bateaux pneumatiques aux migrants dans un magasin flanqué d’un drapeau français.

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a suspendu vendredi de ses fonctions une consule honoraire en Turquie, propriétaire d’un magasin de ventes d’articles maritimes et qui vend des canots aux réfugiés.

Cette décision fait suite à un reportage diffusé sur France 2 ce vendredi soir et dans lequel les journalistes enquêtent sur les magasins qui vendent des bateaux pneumatiques à Bodrum, ville balnéaire de Turquie d’où partent depuis plusieurs mois les migrants vers la Grèce, puis vers les pays de l’Europe de l’Ouest. Ils y découvrent avec stupéfaction qu’un grand magasin d’articles maritimes de la ville appartient à la consule honoraire de France, qui représente donc l’Etat français dans la région.

«Vous êtes consciente qu’il y a des gens qui partent à la mort avec les équipements que vous vendez ?» lui demande l’un des journalistes alors qu’elle est filmée en caméra cachée. «Absolument […] On ne peut pas les empêcher de partir […], mais si nous on ne vend plus, celui qui est à côté vendra» assume la commerçante dans son magasin flanqué d’un drapeau français et d’une plaque arborant sa qualité de consule honoraire représentant la France.

Puis à la question : «Vous êtes consciente que la consule honoraire de France alimente le trafic ?», elle répond «Oui», tout en se justifiant. A Bodrum, d’autres alimentent selon elle aussi le trafic des passeurs : «la mairie», «le capitaine du port», «le sous-préfet». Avant de reconnaître : «On est fautifs quand même malgré tout.»

«Il n’est pas question pour la France de tolérer qu’une personne investie de cette mission puisse contribuer à un trafic de migrants», a indiqué Romain Nadal, porte-parole du quai d’Orsay sur France Info.

Depuis le début de la crise des migrants, de plus en plus de magasins de la région profitent du business juteux tiré de la vente de bateaux pneumatiques totalement inadaptés pour naviguer sur la Méditerranée et des achats de gilets de sauvetage.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Libération



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org