Aujourd'hui : Jeudi, 18 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
L’accueil en France de chrétiens et yézidis irakiens n’est pas remis en cause
Publié le : 23-09-2015

La Croix

Le ministre de l’intérieur a confié le 12 septembre à Kléber Arhoul la mission de « coordonner l’accueil » des 30 000 demandeurs d’asile ou réfugiés que la France s’est engagée à accepter sur son sol.

22/9/15 - 17 H 16

Contrairement aux craintes exprimées ici ou là, celle-ci ne se substitue pas – mais s’ajoute – à l’accueil de réfugiés irakiens « persécutés en raison de leur religion ».

Aussitôt après l’engagement de la France d’accueillir 24 000 réfugiés syriens notamment – en plus des 6 572 déjà prévus en juillet 2015 –, certaines voix engagées auprès des chrétiens d’Orient ont fait part de leurs craintes que ces nouveaux flux ne « remplacent » la promesse faite aux minorités persécutées en Irak.

Il n’en est rien : la lettre de mission reçue par Kléber Arhoul, le nouveau « préfet coordinateur national pour l’accueil des réfugiés », précise que celle-ci devra être menée « en complémentarité » avec celle confiée jusque-là à Jean-Jacques Brot à l’égard – entre autres – des chrétiens et yézidis persécutés par le groupe Daech.

« Oui, le gouvernement souhaite garder, dans cet accueil, une composante de chrétiens, yézidis et de Syriens réinstallés », précise Jean-Jacques Brot, préfet chargé de la mission de coordination pour l’accueil des réfugiés syriens, qui multiplie les déplacements dans toute la France pour répertorier les logements disponibles. « Je fais un travail assez’artisanal’ pour prospecter en amont des logements ’accompagnés’, puis vérifier que les réfugiés sont bien logés, bien accueillis. D’autant que l’idée est toujours non pas de concentrer mais de diffuser cet accueil sur le territoire et que le tissu local y soit préparé. »

Au titre de l’asile

Le 29 juillet 2014, au lendemain de l’invasion de Mossoul par Daech, Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve, respectivement ministre des affaires étrangères et ministre de l’intérieur, condamnaient avec fermeté les exactions subies par les chrétiens en Irak et disaient leur souhait de venir« en aide aux déplacés qui fuient les menaces de l’État islamique ». « Nous sommes prêts, s’ils le souhaitent, à en favoriser l’accueil sur notre sol au titre de l’asile », indiquaient-ils dans un communiqué commun.

Depuis, plusieurs préfets se sont relayés pour mettre en œuvre cette promesse dans les meilleures conditions. Actuellement en charge de ce dossier, Jean-Jacques Brot doit au quotidien, « faciliter leur bonne installation en France en mobilisant les communes et les départements et en (s’)appuyant en tant que de besoin sur les réseaux associatifs volontaires ». En mars, le ministère de l’intérieur annonçait avoir délivré déjà 1 500 visas d’asile à des chrétiens d’Orient. Des yézidis sont également arrivés, installés surtout dans l’Est de la France.

Nommé début avril par le premier ministre, Manuel Valls, Jean-Jacques Brot a également repris la mission d’accueillir en France des Syriens, auparavant protégés par le Haut-commissariat aux réfugiés dans des camps au Liban ou en Jordanie, et « réinstallés » en France. 500 ont été accueillis à ce titre l’an dernier, et sans doute 800 ou 1 000 en 2015.

Réactions de solidarité spontanées

Bien évidemment, l’afflux de réfugiés fuyant les conflits du Proche ou Moyen-Orient ou de l’Afrique via les Balkans ou la mer Méditerranée durant tout l’été a bousculé ce cadre. C’est pour coordonner « les réactions de solidarité spontanées, émanant des collectivités ou de la société civile » que le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a nommé Kléber Arhoul « préfet coordinateur national pour l’accueil des réfugiés ».

Dans sa lettre de mission, datée du 12 septembre 2015, celui-ci se voit confier la mission de « faciliter la coordination permanente entre l’État et les élus (...) afin d’organiser cet accueil ». À charge pour lui de recenser rapidement les intentions et les projets des « collectivités, organismes publics, associations et porteur d’initiatives issus de la société civile » en matière de logement, mais aussi d’intégration, d’éducation, de santé ou d’emploi.

« Vous veillerez enfin à assurer votre mission en complémentarité avec celle conduite par le préfet Jean-Jacques Brot, chargé de la mission de coordonner l’accueil des réfugiés syriens, des réfugiés issus des minorités persécutées d’Irak et des personnels civils recrutés locaux en Afghanistan », précise Bernard Cazeneuve.

Anne-Bénédicte Hoffner

22/9/15 - 17 H 16




Retour à la rubrique


Source/Lien : La Croix



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org