Aujourd'hui : Jeudi, 19 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Strasbourg: Qui est dérangé par la venue du président turc Erdogan?
Publié le : 02-10-2015

20 minutes

A.I. et G.V.

Publié le 01.10.2015 à 18:02
Mis à jour le 01.10.2015 à 19:04

Simultanément au meeting de Recep Tayyip Erdogan dimanche midi, un rassemblement d'opposition est organisé sur la place Kléber...

Les soutiens et les opposants à Recep Tayyip Erdogan ont rendez-vous à Strasbourg dimanche. A la même heure, à partir de midi, mais pas au même endroit. Alors que le président turc tiendra un meeting au Zénith pour délivrer « un message d’unité nationale contre le terrorisme », quelques semaines avant les élections législatives anticipées de novembre, un rassemblement pacifique d’opposition est organisé place Kléber à l’appel de la Fédération de l’union des Alevis en France (FUAF). Celle-ci attend 3.000 personnes, parmi lesquels des opposants alevis donc, kurdes mais aussi des militants de partis politiques, en provenance de la France entière et de pays européens voisins.

D’ailleurs, Dreli Gunes, vice président de la FUAF, brasse large. Lui, qui reproche au président turc sa « politique répressive à l’encontre des opposants, des démocrates, du peuple kurde », appelle tous les Strasbourgeois à venir au rassemblement. Bayram Balci, professeur à Sciences Po, chercheur au CNRS et au Centre d’études internationales (CERI) et spécialiste de la Turquie, explique : « Les Alevis [communauté musulmane minoritaire] reprochent depuis des décennies à la Turquie et notamment à Erdogan une politique pro-sunnites. »

« Source de tensions »

Les Kurdes de Strasbourg voient dans le déplacement de Recep Tayyip Erdogan « une provocation ». Pour Sivan Zerdesti, membre du congrès national du Kurdistan à Bruxelles, observant une grève de la faim depuis quatre jours devant le Conseil de l’Europe pour demander la libération de leur leader Abdullah Öcalan, c’est incompréhensible : « C’est une source de tensions entre les Turcs et les Kurdes. Nous sommes inquiets. Son meeting et ses propos peuvent provoquer des agressions. »

A leurs côtés, des militants issus de partis politiques seront sans doute présents. Europe Ecologie-Les Verts Strasbourg, dénonçant « les atteintes aux libertés fondamentales » en Turquie, a par exemple appelé à rejoindre la manifestation. Des membres du Front de gauche 67 devraient également être présents. La Fédération du Parti socialiste 67 n’a pas appelé à manifester. « Nous ne prenons pas part à une élection qui se déroule dans un autre pays », explique la première secrétaire fédérale Pernelle Richardot.




Retour à la rubrique


Source/Lien : 20 minutes



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org