Aujourd'hui : Vendredi, 23 aoűt 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Presse arménienne: revue du 03 juillet
Publié le :

Revue de la presse arménienne du 3 juillet

Affaires intérieures

Azg, Hayastani Hanrapetoutioun, Haykakan Jamanak, Aravot et 168 Jam couvrent la visite de la délégation du groupe Ago conduite par Per Sjogren, Ambassadeur de Suède au CE. Lors d’une conférence de presse conjointe avec le Ministre des AE Vartan Oskanian, l’Ambassadeur Sjogren a indiqué que cette année le groupe AGO s’est concentré sur le monitorage de trois domaines : judiciaire, liberté des médias et électoral. Les élections législatives en Arménie ont généralement répondu aux critères internationaux ; le code électoral s’est amélioré grâce au soutien de la Commission de Venise. Il a espéré que les tendances positives observées lors des élections du 12 mai seront confirmées lors des élections présidentielles. Le groupe Ago a réalisé un monitorage du système judiciaire. Les amendements constitutionnels créent de larges possibilités pour la division des ailes du pouvoir. Le haut niveau de professionnalisme des avocats, des juges et des juristes reste encore un problème. Dans ce contexte il salue la fondation d’une école de justice dont les programmes sont élaborés par le CE. Concernant la liberté des médias, l’Ambassadeur a fait part de sa préoccupation face aux amendements aux deux lois discutés actuellement à l’AN qui en cas d’entrée en vigueur mettront en question l’émission de Radio Liberté en Arménie. Cette question a été abordée avec Vartan Oskanian. La suspension des émissions de RL est susceptible de provoquer de sérieuses conséquences. Vartan Oskanian a espéré que RL continuera à être émise en Arménie. Per Sjogren n’a donné qu’une seule réponse à toute question relative au conflit du HK : le règlement du conflit relève de la compétence du Groupe de Minsk. Le Conseil de l’Europe soutient le règlement pacifique du conflit. Par ailleurs, le chef de la diplomatie arménienne a indiqué qu’Erevan avait envoyé une note de protestation au CE, dénonçant les récents propos du SG, Terry Davis qui avait utilisé le terme « forces séparatistes du HK ». « Ces propos ne reflètent pas la réalité, a déclaré Vartan Oskanian, ils sont maladroits et ne s’inscrivent ni dans le cadre de la terminologie du conflit du HK, ni des processus en cours ». L’Ambassadeur Sjogren qui a dit ignorer les propos du SG/CE, s’est engagé à transmettre à Terry Davis les préoccupations d’Erevan. Vartan Oskanian a évoqué la rhétorique militariste d’Ilham Aliev qui traduit le manque de volonté de l’Azerbaïdjan de résoudre le conflit par la voie de concessions. « Il faut comprendre une fois de plus que ce conflit n’a pas de solution militaire. Je veux croire que les déclarations d’Ilham Aliev sont destinées à son opinion publique », a-t-il déclaré.

L’Assemblée nationale a continué à débattre en deuxième lecture les amendements aux lois sur « la taxe d’Etat » et sur « la radio et la télévision ». Le Gouvernement, en l’occurrence le Ministère de la Justice, a tenu compte de la proposition des parlementaires de baisser le montant de la taxe (70 000 drams) qui sera appliquée pour chaque transmission d’émissions d’un média étranger sur les fréquences de radio et télévision publiques jusqu’à 60 000 drams. Un changement cosmétique qui ne change rien de fondamental à la loi. Aravot et Haykakan Jamanak rendent compte de la proposition du membre du parti « Arménie prospère », Vahé Hovhannissian de reporter l’entrée en vigueur des deux lois jusqu’à la mi-2008, une fois les élections présidentielles terminées, afin de mettre un terme aux spéculations selon lesquelles les deux amendements [qui rendront possible la fermeture de RL] sont adoptés à la veille des échéances présidentielles. Il a par ailleurs proposé de donner à RL la possibilité d’émettre sur les fréquences de radios privées en échange d’une taxe de 60 000 drams pour chaque émission. Selon les calculs d’Azg, si RL émet sur les ondes d’une radio privée, le montant des taxes qu’elle sera obligée de payer annuellement s’élèverait à 700 000 à 800 000 $, voire 1MUSD. S’il le souhaite, le Congrès américain qui finance ce média pourra trouver cette somme, par exemple en réduisant, l’année prochaine, le montant de l’aide financière à octroyer à l’Arménie. Aravot écrit cependant, citant des sources proches de la Présidence, que l’on aurait mis en garde les radios privées, depuis la Présidence, de ne pas trop « s’enthousiasmer » de l’idée que RL pourrait émettre sur leurs ondes, car il leur sera interdit de signer tout contrat avec ce média… Le vote en deuxième lecture est prévu aujourd’hui. Azg observe que même les députés de la coalition regrettaient dans leurs conversations privées l’éventuelle fermeture de RL, même s’ils s’apprêtaient à donner le feu vert à cette fermeture. Hayots Achkhar, Azg, Haykakan Jamanak et Aravot consacrent leur « une » à la manifestation de plusieurs ONG devant l’Assemblée nationale en signe de protestation contre ces projets de loi. Les manifestants qui s’étaient bâillonnés la bouche pour dénoncer les pressions sur la liberté d’expression, ont collé sur les grilles de l’AN les noms de tous les 79 députés qui avaient voté en première lecture, vendredi dernier, en faveur des amendements controversés.

Alors que l’AN débattait en deuxième lecture les amendements et que les ONG protestaient devant les locaux de l’AN, deux autres événements importants, se tenaient dans la capitale, écrit 168 Jam. Le Tribunal de première instance a pris la décision de prolonger d’encore deux mois la détention d’Alexandre Arzoumanian, ancien Ministre des AE accusé de blanchiment d’argent. Deuxième événement : après 6 mois de détention, le procès de Jirayr Sefilian, dirigeant de l’Organisation nationaliste « Défense des territoires libérés » s’est ouvert au Tribunal de première instance. Celui-ci et un autre membre de cette organisation, Vardan Malkhasian, sont accusés de tentative de coup d’Etat et de port d’arme illégal. Ces deux personnalités sont considérées par l’opposition comme des prisonniers politiques. Par ailleurs, Hayots Achkhar, Haykakan Jamanak, Aravot annoncent que le Parquet général a arrêté le meurtrier présumé de Sédrak Zatikian [fils d’un ancien maire du quartier Malatsia-Sebastia d’Erevan, combattant de la guerre du HK], tué en 2006. Son meurtre avait suscité un grand retentissement, puisqu’il s’agissait, pensait-on, d’un règlement de compte entre des clans mafieux en plein jour au cours duquel une femme innocente avait été tuée accidentellement. Le meurtrier présumé, un tueur à gages, a indiqué, selon Haykakan Jamanak, le nom du commanditaire qui serait le frère du député et oligarque Hakob Hakobian connu sous le sobriquet Lady Hakob.

Dans une interview à Aravot, Arthur Baghdassarian estime que l’Arménie n’a pas d’alternative à un Président dont la légitimité serait incontestable. Seul un Président légitime peut faire face aux défis auxquels l’Arménie est confrontée. Il s’abstient toutefois de se prononcer au sujet de son éventuelle candidature en tant qu’unique candidat de l’opposition. Des discussions sont actuellement menées avec toutes les forces de l’opposition. M. Baghdassarian relève que son parti était en train de mettre en oeuvre des « réformes intérieures ». Le désistement de nombre de membres de ce parti a forcé les autorités d’OY à songer à la « purification » de ses rangs.

Hayots Achkhar rend compte des élections municipales qui se sont déroulées dimanche dernier dans les villes d’Ararat et d’Artachat. A Ararat c’est le candidat indépendant Abraham Babayan qui a remporté les élections face au maire sortant, membre du parti Républicain Hakob Tovmassian. A Artachat c’est le maire sortant, Gaguik Mouradian, l’unique candidat, qui a remporté le scrutin.

Affaires régionales
L’ensemble de la presse cite les nouveaux propos militaristes d’Ilham Aliev qui a déclaré que pour éviter une nouvelle guerre, l’Arménie doit libérer de bonne grâce les territoires azerbaïdjanais occupés. « L’Azerbaïdjan est actuellement le pays le plus fort de la région sur le plan militaire, et nos voisins devraient en tenir compte. Nul d’entre nous ne veut de pertes, mais l’Azerbaïdjan retrouve des forces qui sont prêtes à engager une opération à tout moment. L’Azerbaïdjan ne laissera pas la situation actuelle s’éterniser », a-t-il déclaré.

Les forces armées du HK ont capturé un citoyen d’Azerbaïdjan, habitant d’Aghdam qui avait franchi la ligne de contact. Les autorités du HK en ont informé les représentations de l’OSCE et de la Croix rouge. / Azg

L’ensemble des quotidiens annonce l’ouverture, le 2 juillet, du procès des meurtriers présumés de Hrant Dink à huis-clos devant un tribunal d'Istanbul. Pour les quotidiens arméniens ce procès constituera un test pour la justice turque.

Affaires extérieures
Hayastani Hanrapetoutioun et Aravot font état de la visite à Erevan, le 4 juillet, de René Van Der Linden, Président de l’APCE. Il sera reçu en audience par le Président Kotcharian, le Président de l’AN, les présidents des commissions parlementaires et le Catholicos Karékine II.

France-Arménie

Hayots Achkhar écrit, citant le responsable du bureau européen de la Cause arménienne, Hilda Tchoboyan, que le projet de loi pénalisant la négation du génocide arménien sera inclus à l’ordre du jour du Sénat français en octobre novembre.

Le chef du département de la migration, Gaguik Yeguanian relève dans Hayots Achkhar, que si jusqu’en 2000 les citoyens d’Arménie préféraient demander l’asile en Allemagne, depuis lors ils ont donné la préférence aux pays du Benelux, à la République tchèque et à l’Autriche. Depuis 2003, le nombre de demandeurs d’asile en France a sensiblement augmenté. Si auparavant le nombre de demandes d’asile en France ne dépassait pas 200 à 300, actuellement ce chiffre dépasse 1000 par an.

Réalisée à partir de publications arméniennes d’origines diverses parues au cours d’une journée définie, la présente revue de presse est un document de travail : il n’exprime en aucun cas les points de vue du gouvernement français sur les sujets abordés.




Retour Ă  la rubrique


Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org