Aujourd'hui : Lundi, 19 août 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Porte ouverte
Publié le :

Editorial.

Alain Campiotti
Mardi 17 juillet 2007

D'Istanbul à Van, l'un des pays les plus dynamiques d'Europe vote dimanche. D'Europe? D'Asie mineure, répondent Nicolas Sarkozy et quelques autres, avec le projet arrêté de fixer une frontière sur le Bosphore, pour contenir ces trop nombreux moustachus qui ne sont pas de la famille.

Il faut voyager un peu en Anatolie profonde, loin des plages où les vacanciers croient être en Turquie, pour mesurer le dommage de cette vision étriquée de notre étranger si proche. On y traverse des villes qui pètent de fièvre et de santé, ce qui n'est pas contradictoire.

Tant mieux pour elles. Mais l'essentiel est ailleurs. Le scrutin de dimanche vient de la décision de régler de manière démocratique une sérieuse crise institutionnelle née au printemps. Tous les courants, y compris les plus extrêmes, admettent cette voie. Même les Kurdes acquis aux revendications autonomistes semblent y trouver leur compte.

Le seul vrai risque de ces élections, c'est que le parti néo, post ou encore un peu islamiste (mais surtout très ouvert à l'Ouest) de l'AKP, en raison de sa gestion assez exemplaire du pays, obtienne une victoire si confortable que la crise en soit prolongée: l'opposition dite laïque (l'armée?) pourrait alors être tentée par des manœuvres extraparlementaires, ancien dada turc. Elle glisserait sur une pente anti-européenne encouragée par l'Europe. Vous nous repoussez? Nous en faisons notre programme!

Sans s'en rendre compte vraiment, l'Europe (on veut dire l'Union) a développé, une fois évanouies les chimères fédéralistes, un modèle politique et de civilisation totalement inédit: le rayonnement sans domination, la démocratisation par capillarité, l'empire des lois sans impérialisme. Le modèle est si puissant que les clients se bousculent. La Turquie est sans doute le plus intéressant. Elle impressionne par sa détermination à sortir d'anciens fonctionnements arbitraires. Et aussi par sa patience: l'Europe lui avait promis, par traité, il y a un demi-siècle, qu'elle serait conviée dans le cercle. Elle offre aussi d'être un canal, un éclaireur, pour pousser l'influence du nouveau Vieux Continent plus loin.

Et c'est à ce moment-là, justement, que l'Europe montre de plusieurs manières qu'elle préférerait, tout compte fait, refermer un peu la porte. Ce serait bien davantage qu'une faute.




© Le Temps, 2007




Retour à la rubrique


Source/Lien : Le Temps



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org