Aujourd'hui : Dimanche, 22 septembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Épreuve de force sur la question du Génocide Arménien attendue lors du congrès de l’ADL
Publié le :

mardi6 novembre 2007, par Stéphane/armenews

Les principaux leaders de la Ligue Anti-Diffamation se battent énergiquement contre les efforts d’obtenir de l’organisation qu’elle adopte une position sans équivoque au sujet du génocide arménien à l’occasion du congrès national.

La direction de la Nouvelle l’Angleterre de l’ADL et notamment Andrew Tarsy sont évidemment à la pointe du combat. Mais ils ont forts à faire. Dans une tentative d’empêcher le débat une lettre a été envoyée à l’ensemble des dirigeants membres du congrès la semaine dernière par 22 principaux membres s’opposant à n’importe quel changement de la position actuelle de l’ADL.

En août, sous la pression de la section de Boston, l’ADL avait complètement changé sa politique traditionnelle et avait appelé « les conséquences » des massacres comme « équivalent à un génocide ». Plusieurs membres ont trouvé cette formulation comme insuffisante. Des sources internes familières avec le processus décisionnel au sein de l’ADL national disent que la bataille sur cette question du génocide est pratiquement sans précédent.

Le directeur national de l’ADL, Abraham Foxman, affirme pouvoir influencer significativement la contestation. Dans leur lettre, les membres nationaux de l’ADL défendent la déclaration d’août comme une reconnaissance claire que les meurtres constituent un génocide et avertissent que toute nouvelle ouverture de la question pourrait mettre en danger les relations américaines et israéliennes avec la Turquie.

« Une résolution par la Commission Nationale, le corps le plus important de l’ADL, recommandée par nos collègues de Boston serait vue et annoncée comme une action la Turquie et serait employé agressivement par ceux qui cherchent à gagner le passage de la résolution H.106 » ont écrit les principaux membres.

« A un moment où l’appui pour la résolution H.106 semble perdre son impulsion au Congrès car de plus en plus de Représentants commencent à reconnaître les conséquences qui couleraient de l’adoption de la résolution, nous ne croyons pas que l’ADL doit aller dans ce fourbier politique et prendre le risque d’être perçu comme un catalyseur dans la ranimation de l’élan sur la résolution H. 106 ».

Il y a peu de chances que l’ADL décide d’approuver la résolution du congrès. Mais les leaders de Boston vont pousser pour que l’organisation publie une déclaration plus claire au sujet du génocide dans l’espoir d’arrêter le flux de communes stoppant le programme « Aucune Place pour la Haine ».

Un membre de Boston a décrit l’opposition venant du sommet comme un combat à « corps à corps ».






Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org