Aujourd'hui : Samedi, 4 juillet 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Villeurbanne: les ambiguïtés d'une candidate franco-turque
Publié le :

Article du mercredi 30 janvier 2008

Poussée à se prononcer sur la reconnaissance du génocide arménien, une candidate verte a jeté l'éponge. Elle aurait participé en 2006 à la violente manifestation contre le mémorial arménien

A peine un accord trouvé pour une liste d'union, les Verts et les socialistes villeurbannais se seraient bien passés de cette embarrassante affaire, révélée par Libération. En cause : une candidate franco-turque, Sirma Oran-Martz, présentée par les Verts sur la liste d'union menée par Jean-Paul Bret.

Depuis longtemps, Jean-Paul Bret est très investi sur la question de la reconnaissance du génocide arménien. Il est d'ailleurs l'un des initiateurs de la loi de 2001. «Il ne pouvait y avoir aucune ambiguïté dans la constitution de ma liste», affirme-t-il. Il interpelle alors Béatrice Vessiller, sa verte numéro deux : pas de doute particulier sur Sirma Oran-Martz, engagée dans le milieu associatif franco-turc, mais des «interrogations légitimes», dit-il.

Sur le Libéblog, l'affaire a suscité plusieurs réactions d'internautes qui parlent de discrimination. Jean-Paul Bret tenait donc hier matin, lors de la présentation de sa liste, à récapituler précisément ce qui s'est passé.

«La question a été posée à la candidate, et elle a affirmé reconnaître formellement le génocide arménien. J'ai trouvé que son engagement manquait de clarté», affirme-t-il.

Rendez-vous a donc été fixé mercredi dernier, en présence de huit colistiers, représentant les différents partis de la liste. «Je reconnais que cela a été un peu difficile pour elle, un peu oppressant. Mais on a tout fait pour que la discussion soit détendue.

Nous savions que la question de la reconnaissance du génocide lui serait posée, en tant que citoyenne élue d'origine turque. On lui demanderait des comptes, et nous voulions savoir si elle était prête à assumer cette pression. Elle était un peu choquée de ces questions», raconte-t-il.

A la fin de la réunion, Jean-Paul Bret décide de ne rien décider, et s'en remet aux Verts. Pendant le week-end, la candidate se retire.

Coup de théâtre lundi : Jean-Paul Bret apprend de la bouche de Béatrice Vessiller que Mme Oran-Martz aurait participé le 18 mars 2006 à la manifestation négationniste contre le mémorial arménien, à Lyon.

«Inacceptable» évidemment pour Jean-Paul Bret : «Une liste doit se rassembler sur des valeurs communes», affirme-t-il. Cette présence à la manifestation valide a posteriori ses doutes. A posteriori, affirment ses détracteurs.

Laurence Loison
lloison@leprogres.fr




Retour à la rubrique


Source/Lien : Le Progrès.fr



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org