Aujourd'hui : Samedi, 20 juillet 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La crainte de l'embrasement
Publié le :

Un processus de paix aura-t-il jamais une chance d'aboutir dans cette partie du monde ? Après les scènes de guerre, terribles, qui viennent de se dérouler entre Israël et le Hamas, on voit mal comment pourra se résoudre un jour le conflit israélo-palestinien, ni même comment le dialogue peut reprendre. C'était écrit. Deux ans et demi après son attaque massive du Liban dont on a redouté qu'elle plonge tout le Moyen-Orient dans le chaos, Israël est donc passé à l'offensive hier matin, conformément à l'annonce de ses dirigeants, décidés à mettre un terme définitif aux roquettes et autres obus de mortier tirés depuis la bande de Gaza après l'expiration de la trêve, le 19 décembre dernier, entre Israël et le Amas.

Bien qu'avertie par la diplomatie israélienne, la communauté internationale a visiblement été surprise par l'ampleur des frappes et, surtout, du nombre des victimes. Une fois encore, on redoute l'escalade, l'infernal cycle des représailles, et à terme l'embrasement de cette région qui vit en permanence sur une poudrière. La position de la Turquie est à ce titre significative, elle qui joue la carte de la médiation dans la région, et dont le premier ministre refuse dorénavant de rappeler son homologue israélien à propos des pourparlers avec la Syrie, avec laquelle il faut aussi compter. Rien dans le discours des belligérants ne prête à rassurer alors qu'Israël menace d'intensifier son opération « plomb durci », et que le Hamas appelle à une riposte sanglante.

C'est donc évidemment vers cette communauté internationale, et sa capacité à prendre la mesure de l'événement, que les yeux se tournent. L'Occident, de la Russie aux États-Unis, et l'ONU ont affiché une relative cohérence dans leurs réactions, en réclamant à la fois l'arrêt des bombardements israéliens mais aussi des tirs de roquettes du Hamas que les USA de George Bush désignent comme premier responsable de cette tragédie. Au-delà des déclarations d'usage, il va leur falloir à tous agir vite et bien, et associer Barack Obama à leurs décisions.

Jean-Michel François
L'infernal cycle des représailles




Retour à la rubrique


Source/Lien : L'Union



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org