Aujourd'hui : Samedi, 20 juillet 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
« Le test Aritman pour le CHP »
Publié le :

par Gila Benmayor
lundi29 décembre 2008, par Stéphane/armenews

Une campagne sur internet introduite par un groupe de gens en Turquie pour faire des excuses pour les événements de 1915 a atteint des dimensions exemplaires.

Oubliez les remarques du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan (...) ou ceux de Devlet Bahçeli chef du MHP(...).

Mais que dire de l’approche "raciste" de la députée du CHP Canan Aritman ? A-t-elle fait quelque chose après avoir prétendu que la mère du Président Abdullah Gül (...) était une arménienne ?

Aritman est-elle revenue sur son impardonnable erreur ? Jamais ...

Au contraire, Aritman a continué à dire qu’elle aurait pû être jugé pour "racisme" si elle avait vécu dans l’un des pays de l’Union Européenne. Voici en gros le regard qu’elle a montré dans sa déclaration de presse que j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres l’autre jour. "Notre nation est insultée par une foule d’insouciants. Il faut demander à ceux qui supportent les allégations de génocide arménien et leurs partisans, ’ est-ce que vous êtes arméniens ? ’ Même si l’un d’entre eux est le président du pays."

Grâce à sa perspective, il est possible d’atteindre la conclusion suivante : c’est un grand crime que d’être arménien dans ce pays.

Cette remarque honteuse de la députée duCHP Aritman m’a renvoyé plusieurs années en arrière et je me suis rappelé les remarques également honteuses de quelqu’un d’autre ; les remarques de Meral Aksener, ministre de l’Intérieur alors dans le gouvernement de Tansu Çiller. Aksener, qui est maintenant vice-présidente du Parlement, n’a pas hésité à cette époque à nommer le chef du Parti des Ouvriers du Kurdistan interdit ou PKK, Abdullah Ocalan comme "une progéniture arménienne." Sans aucun doute, l’expression "progéniture arménienne" est un juron employé par Aksener comme une insulte et diffamer l’image d’Ocalan. Je revisite ma mémoire pour découvrir s’il y a un politicien masculin qui pousse clairement les limites du racisme, insulte les citoyens arméniens de ce pays, comme l’ont fait Aritman et Aksener. Je ne me rappelle personne et je plains vraiment les femmes. Ce que nous appelons "la sensibilité de femmes" que nous louons aux cieux n’est pas de temps en temps valable pour mes amies féminines.

La réaction sans limite d’Aritman face à la campagne d’excuse en ligne montre combien elle est nécessaire.

"La question arménienne" est un des tabous de la Turquie. La campagne est une occasion de démolir ce tabou finalement, de parler et d’en discuter et de faire face à la réalité.

(...)

Comment le CHP (...) réagira à Aritman ? Est-ce que le chef du CHP Deniz Baykal, qui essaye d’embrasser toutes les parties de la société, fera une déclaration à cause des remarques d’Aritman ? S’il ne le fait pas, le CHP sera sérieusement discrédité comme parti social démocrate à la fois à l’intérieur et dans l’Union européenne.

Article publié dans le quotidien turc Hurriyet le 20 décembre 2008




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org