Aujourd'hui : Dimanche, 31 mai 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La Turquie condamnée pour avoir torturé un ado en prison
Publié le :

La Cour européenne des droits de l'Homme a condamné mardi la Turquie pour avoir enfermé pendant cinq ans un adolescent de 15 ans dans une prison pour adultes, provoquant chez lui une dépression si profonde qu'il tenta par trois fois de se suicider.

Oktay Güveç, aujourd'hui âgé de 28 ans et qui vit en Belgique depuis 2002 avec le statut de réfugié politique, recevra 45.000 euros du gouvernement turc pour préjudice moral.

Soupçonné d'être membre du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), parti séparatiste interdit, le jeune homme avait été interpellé en septembre 1995 et traduit devant la cour de sûreté d'Istanbul.

Il fut accusé de porter atteinte à l'intégrité du territoire, un délit puni à cette époque de la peine de mort.

Il se plaignit devant la justice turque d'avoir subi des électrochocs pendant sa garde à vue, d'avoir été arrosé à l'aide d'un jet à forte pression et d'avoir été frappé avec une matraque sur la plante des pieds.

En outre, il n'a pas assisté à au moins 14 des 30 audiences de son premier et de son second procès.

La Cour européenne a jugé à l'unanimité que le jeune homme avait été victime d'une violation de l'article 3 de la Convention européenne des droits de l'Homme pour avoir été placé à l'âge de 15 ans seulement dans une prison pour adultes et pour y avoir passé cinq années.

"Les problèmes psychologiques du requérant ont commencé à se faire sentir, pour empirer par la suite, au cours de sa détention" et n'ont pas été soignés correctement, observe la CEDH. Les tentatives de suicide à répétition ont "indubitablement" pour origine le "sentiment d'insécurité extrême" instillé par la menace d'être sanctionné par la peine de mort, ajoutent les juges européens.

La Cour européenne a constaté à l'unanimité deux autres violations au cours de la détention provisoire: celle du droit à la liberté et à la sûreté et celle du droit à un procès équitable. (AFP, 20 jan 2009)




Retour à la rubrique


Source/Lien : Info-Türk



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org