Aujourd'hui : Samedi, 21 septembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Valentigney fête l'Année de l'Arménie mais censure le génocide
Publié le :

LE MONDE | 28.06.06 | 16h19 • Mis à jour le 28.06.06 | 16h19

L'Année de l'Arménie s'annonce moins consensuelle que celle du Brésil. En avril, à Lyon, le Mémorial dédié au génocide arménien par les Turcs en 1915 était taggé avant même d'être inauguré.

Le 17 juin, c'est le photographe Antoine Agoudjian, connu pour son travail sur la communauté arménienne, qui était visé. Invité par la ville de Valentigney (Doubs), il a vu son exposition décrochée après les vives réactions de la communauté turque, forte de plusieurs milliers de personnes en pays de Montbéliard, choquée par deux légendes mentionnant le mot "génocide".


Cette exposition était présentée dans le cadre du festival folklorique Rythmes et couleurs de Valentigney (13 000 habitants), qui présentait, les 17 et 18 juin, des danses, spectacles et expositions sous le signe de l'Année de l'Arménie.

Sous un chapiteau, Antoine Agoudjian exposait 35 images de son travail Empreintes, publié dans la collection "Photopoche" (Actes Sud). Mais dès l'ouverture, les légendes de deux images ont crispé les visiteurs turcs : l'une montre des rescapés du génocide à Sassoum (Turquie), l'autre fait référence au Mémorial de Lyon et au million et demi d'Arméniens morts en 1915.

Le ton est monté, mais le photographe s'est obstiné, rappelant que l'Assemblée nationale a reconnu le génocide arménien en 2001. L'adjoint à la culture, Daniel Petitjean, a décidé alors de fermer, puis de décrocher l'exposition.

Rentré à Paris, Antoine Agoudjian ne décolère pas. "Au lieu de me défendre, la municipalité m'a laissé me débrouiller avec la communauté turque, au milieu des insultes et des menaces. Et quand j'ai refusé d'enlever les légendes incriminées, elle m'a censuré." La municipalité de Valentigney, embarrassée, précise dans un communiqué qu'elle a dû, devant les "risques", "suspendre durant les deux jours du festival en plein air, et non censurer, l'exposition de M. Agoudjian".

Mais le photographe dit qu'avant l'exposition "un marchandage" a eu lieu : "La mairie a soumis mes images, à mon insu, aux représentants de la communauté turque, afin qu'ils valident mon expo. N'est-ce pas de la censure ?" La mairie estime que cette "réunion préparatoire" organisée avec deux associations turques de la ville était nécessaire afin de "prévenir les tensions".

Les photographies d'Antoine Agoudjian sont désormais visibles, jusqu'au 30 juin, à la MJC de Valentigney. Le conseil municipal vient de voter l'organisation d'un vernissage de clôture "en hommage à l'artiste, à son oeuvre et au peuple arménien".
Claire Guillot
Article paru dans l'édition du 29.06.06



Retour à la rubrique



Source/Lien : Le Monde



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org