Aujourd'hui : Mercredi, 26 juillet 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2009 - Part II
Publié le : 25-11-2011

Le Collectif VAN alimente un Observatoire du Négationnisme, accessible en ligne. Il vous propose ici un récapitulatif des principaux faits et articles négationnistes relevés depuis 2006. Ce listing répertorie également quelques faits positifs.



Reproduction autorisée en citant la source : Collectif VAN - Observatoire du Négationnisme













Observatoire 2009 - Part II


- Le 10 août 2009: Le chanteur arménien Aram Tigran, décédé le 6 août 2009 en Grèce, ne sera pas enterré en Turquie. Le comité des obsèques créé à Diyarbakir avait entamé les préparations pour organiser une messe à l’église arménienne et pour enterrer le musicien Aram Tigran dans le cimetière arménien de Diyarbakir comme il le souhaitait. Cependant, le Ministère turc de l’intérieur, malgré la nouvelle politique d'ouverture de dialogue, a refusé de délivrer l’autorisation nécessaire pour réaliser le dernier souhait d’Aram Tigran. Ce refus est d’autant plus choquant car il a eu lieu dans un contexte où se multiplient depuis des semaines les déclarations des autorités turques pour une résolution pacifique de la question kurde et pour la reconnaissance de la diversité ethnique, religieuse et culturelle…
Après le refus d'Ankara, le musicien arménien Aram Tigran sera enterré à Bruxelles
Aram Tigran, refusé à Diyarbakir, enterré à Bruxelles



- Le 14 août 2009: La Coalition des Turcs d’Amérique (TCA) a lancé aujourd’hui une campagne en ligne pour faire pression sur le géant Internet ‘Google’, afin de le rendre complice dans son déni du génocide arménien. Cette action est entreprise pour soutenir la récente décision de Google, conformément à sa devise ‘ne pas se mettre à mal’, d’arrêter la publicité placée par la TCA, qui redirigeait le trafic Internet vers des sites Web niant le génocide arménien.
Un groupe de pression turc pousse ‘Google’ à supprimer toute référence au Génocide arménien



- Le 24 août 2009: Les Américano-Arméniens, descendants des victimes du massacre des Arméniens de 1915-18 par les Turcs ottomans, ne peuvent plus poursuivre les compagnies d’Assurance étrangères parce que le gouvernement des États-Unis ne reconnaît pas juridiquement qu’un génocide arménien a eu lieu, a statué jeudi une Cour d’Appel fédérale. La Juge Christina A. Snyder a indiqué, que la loi adoptée en 2000 par l’Assemblée législative de la Californie avait donné qualité aux descendants pour agir contre trois compagnies d’Assurances allemandes. Mais un panel de trois juges du 9ème District de la Cour d’Appel a annulé cette décision, indiquant que la loi californienne avait essayé de saper l’autorité diplomatique du président et avait été contrecarrée par la politique du gouvernement fédéral sur la reconnaissant du génocide.
Les descendants des victimes du génocide arménien et les compagnies d’Assurance étrangères
USA/génocide arménien : une Cour d’Appel sous influence



- Le 29 août 2009: Mustafa Öztürk, conseiller communal MR (Mouvement Réformateur – parti francophone libéral de droite) dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, vient de publier un nouvel ouvrage intitulé Belgelerle 1915 “Ermeni meselesi” (1915 avec les documents – “La question arménienne”) aux éditions Bilge Karinca Yayinlari en Turquie. L’ouvrage rédigé par l’élu libéral schaerbeekois vise, à nouveau, à promouvoir la négation du génocide arménien auprès d’un lectorat turcophone vivant en grand nombre dans la capitale européenne.
Un conseiller communal MR publie un nouveau livre négationniste



- 31 août 2009: Sous l’égide de la Suisse, les diplomates des Républiques d'Arménie et de Turquie se sont mis d’accord à Berne pour rétablir des relations diplomatiques. Cette annonce historique donne lieu à des compte-rendus tendancieux dans la presse française, sur la „haine héréditaire“ entre Turcs et Arméniens qui remonte aux "persécutions" des Arméniens qui eurent lieu pendant la Première guerre mondiale. Selon la presse, "les Arméniens parlent d’un génocide qui aurait fait environ 1,5 million de victimes entre 1915 et 1923, dans l’Empire ottoman. La Turquie nie le génocide et parle de „troubles de guerre“".
Turquie/Arménie : Erdogan veut briser les tabous
Arménie/Turquie: Les relations ne devraient pas être liées ni au Karabakh ou ni aux questions du génocide
Arménie : Un document secret entre la Turquie et l’Arménie ?
Le Conseil de l'Europe salue le rapprochement turco-arménien



- Le 06 septembre 2009: Alors que la presse turque se rappelle les événements des 6 et 7 septembre 1955, durant lesquels les populations grecques et arméniennes d'Istanbul furent victimes de pogroms et du saccage de tous leurs biens, d'autres signes inquiétants de marquage des maisons habitées par les Arméniens, apparaissent actuellement dans divers quartiers d'Istanbul...Dans le quartier Sakızağacı, dans les rues dénommées Yurt Sahibi, Heyet, Ahmet Rasim, Asmalı Sakız et Muharrir Ahmet Rasim, 3 différentes couleurs d’étiquettes sont collées à l’entrée de certains bâtiments.
Istanbul : le marquage des maisons arméniennes se propage



- Le 2 octobre 2009: L'affaire a fait grand bruit en Turquie fin septembre : des CD distribués dans les écoles par la Direction municipale de l'Education nationale d’Istanbul, contenaient une carte de la Turquie qui englobait tout ou partie des pays voisins de la Turquie. Annexés l'Arménie, mais aussi l'Adjarie de la Géorgie voisine, le Nakhitechevan province d'Azerbaïdjan, pays pourtant allié d'Ankara, le Nord de l'Irak avec tout le Kurdistan irakien, et cerise sur le gâteau, les îles grecques de la Mer Egée, la Crète, la Grèce avec la ville d’Alexandroupolis et la partie grecque de l'île de Chypre, sont également incluses dans cette carte : la Turquie rêve-t-elle d'envahir des territoires de l'Union européenne ? Bien entendu le nouveau Directeur des Affaires éducatives se dit choqué et très étonné qu'un tel CD ait pu être préparé, surtout dans le cadre du « Projet d’Instruction des Parents ». Effectivement, ça fait « tache » surtout à quelques mois du lancement de « Istanbul : capitale européenne de la culture en 2010 »...
Istanbul : les frontières turques enseignées à l'école
Une carte de la Turquie englobe l’Arménie et le Haut Karabagh diffusée dans les manuels scolaires d’Istanbul



- Le 8 octobre 2009: Lors de son intervention, le 8 octobre, au Forum ministériel plénier, organisé pour la première fois dans le cadre de la Conférence générale de l’UNESCO, le Président turc Abdullah Gül a souligné que « Jamais auparavant il n’a été aussi urgent d’investir dans l’éducation ». Parlait-il du système éducatif de Turquie ? Le rapport 2009 de Minority Rights est accablant pour la Turquie qui continue de pratiquer une politique discriminatoire à l’encontre des enfants issus des minorités arméniennes, juives, grecques, kurdes, roms, etc. Ces pratiques ségrégationnistes ont été largement révélées par le scandale récent du DVD anti-arménien, diffusé de manière obligatoire dans toutes les écoles primaires de Turquie. Quant à la culture, une visite du site officiel du Ministère turc de la Culture et du Tourisme suffit à se faire une opinion sur le dogme du déni du génocide arménien, érigé en "culture nationale" par l'Etat turc. Récemment élue à la tête de l'Unesco, la Bulgare Irina Bokova qui doit être nommée au poste de Directeur général de l’Organisation, le 15 octobre, serait bien inspirée de proposer une campagne mondiale d'éducation pour contrer le négationnisme de l'Etat turc et en prévenir les effets catastrophiques sur les enfants et les jeunes.
Unesco : le Président turc prône l’éducation et la culture



- Le 12 octobre 2009: Procès des assassins de Hrant Dink - Une mission d'observation judiciaire franco-belge était présente à l'Audience de la Cour d’assises spéciale d’Istanbul, le 12 octobre 2009, lors du procès des assassins présumés de Hrant Dink, journaliste turc d’origine arménienne, assassiné le 19 janvier 2007 en Turquie. Le bâtonnier de Paris, Christian Charrière-Bournazel, avait de nouveau mandaté Vincent Nioré, membre du Conseil de l’ordre, secrétaire de la commission Pénale, Alexandre Couyoumdjian, avocat au barreau de Paris, président de l’AFAJA (association française des avocats d’origine arménienne) et Monsieur Matthieu Brochier, 6e secrétaire de la Conférence en exercice. Le bâtonnier de Bruxelles, Yves Oschinsky, était également représenté.
Procès Hrant Dink : 3e rapport de mission d’observation judiciaire
11ème audience du procès Dink : "Les questions fondamentales demeurent"
Turquie/Procès Hrant Dink : Rapport d’observation du Barreau de Paris
Istanbul : XVIIIème Congrès International de Droit Pénal



- Le 14 octobre 2009: Les présidents turc et arménien se sont retrouvés mercredi à Bursa, en Turquie, pour un match de football des équipes nationales, un événement hautement symbolique, quatre jours après la signature d'accords visant à mettre fin à près d'un siècle d'hostilité.
Les présidents turc et arménien en Turquie pour un match de réconciliation
Match de réconciliation turco-arménien
Arrivée en Turquie du président arménien pour une visite historique
Le président arménien en Turquie
La diplomatie du football rapproche Turcs et Arméniens
Les présidents turc et arménien attendus au match de la réconciliation à Bursa
Turquie-Arménie : un match pour la forme, mais hautement symbolique



- Le 19 octobre 2009: Attention aux contrefaçons. Les Nouvelles d'Arménie Magazine ont été piégées par la Review of Armenian Studies envoyée d'Ankara fin juillet. Les NAM consacrent en effet en page 86 du N° 156 d'octobre 2009, une colonne entière à cette revue négationniste, sous le titre "L'Arménie et le monde" en des termes positifs. La preuve s'il en fallait que le négationnisme turc peut tromper les plus informés d'entre nous.
Négationnisme : attention aux contrefaçons



- Le 26 octobre 2009: L'ambassadeur turc aux Etats-Unis, Şensoy Nabi, a qualifié de «développement fâcheux" l'introduction au Sénat américain d'une résolution demandant la reconnaissance des allégations du génocide arménien concernant les évènements de 1915, qui incluent la déportation forcée des Arméniens d'Anatolie. Répondant à une question du Service turc de Voice of America (VOA) concernant la présentation d'une résolution au Sénat américain pour demander au gouvernement des USA de reconnaître les revendications arméniennes, Sensoy a indiqué qu'il s'agissait d'une évolution inattendue. "Il est extrêmement injuste et défavorable d'introduire une telle chose au Sénat après la signature des protocoles entre la Turquie et l'Arménie. J'espère que ça n’avancera pas beaucoup », - a-t-il dit.
Génocide arménien au Sénat US : la Turquie se fâche



- Le 03 novembre 2009: Procès abusif - Le maire socialiste de Villeurbanne comparaissait devant le tribunal correctionnel de Lyon pour "discrimination". Il était cité par une militante qui faisait partie de la liste des Verts de Villeurbanne, qui s’étaient unis au PS en vue des élections municipales l’année dernière. Sirma Oran-Martz reproche à Jean-Paul Bret de lui avoir demandé sa position sur la reconnaissance du génocide arménien de 1915, en raison de ses origines turques.
Jean-Paul Bret au tribunal
Plainte pour discrimination de Sirma Oran contre Jean Paul Bret
Poussée à prendre parti
Le maire de Villeurbanne jugé pour discrimination
Jean-Paul Bret face à un procès en discrimination
Procès autour du génocide arménien, le 5 janvier
Le maire de Villeurbanne jugé pour discrimination
Sirma Oran contre Jean-Paul Bret : le "racisme" à toutes les sauces
Elle attaque le maire de Villeurbanne pour discrimination
Lyon : 2 procès autour du génocide arménien



- Le 03 novembre 2009: Procès - Deux procès à Lyon : Le procès intenté pour discrimination par Sirma Oran contre le maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret. La fille de Baskin Oran était candidate aux municipales de 2008, sur la Liste des Verts, alliés du Parti Socialiste conduit par JP Bret. Ce dernier lui avait demandé de s’exprimer clairement sur sa position vis à vis du génocide arménien pour être conforme aux positions du PS. Mme Oran avait préféré renoncer à figurer sur la liste PS-Verts.
2ème procès : Movses Nissanian, l'un des conseillers municipaux du Maire socialiste de Villeurbanne Jean-Paul Bret, est convoqué devant le Tribunal de Grande Instance de Lyon (rue Servient - Lyon 3ème). Descendant de victimes du génocide arménien de 1915, Movses Nissanian est accusé d'injure envers l'auteur d'un article visant à relativiser le génocide arménien et à inverser le rôle des victimes et des bourreaux, mis en ligne le lundi 11 février 2008 par le site Turquie Européenne "Un génie méconnu : Jean-Paul Bret".
Lyon : 2 procès autour du génocide arménien
Lyon : procès du génocide arménien



- Le 05 novembre 2009: M. Geoffrey Robertson, éminent juriste britannique, a révélé que pendant des années le FCO (le Ministère des Affaires étrangères plus connu sous le terme de Foreign Office) avait trompé le Parlement britannique sur les faits concernant le génocide arménien, afin que les députés refusent d’accepter que les massacres des Arméniens en 1915-16 constituaient un génocide. Le Gouvernement de Sa Majesté cherchait (et cherche toujours) à s’attirer ainsi les bonnes grâces du gouvernement négationniste turc. Dans des documents jusqu’à présent classés secrets, le Foreign Office écrit : "étant donné l’importance de nos relations (politiques, stratégiques et commerciales) avec la Turquie, et étant donné que la reconnaissance du génocide n’apporterait aucun bénéfice pratique à la Grande-Bretagne ou aux quelques survivants des massacres encore en vie aujourd’hui, pas plus qu’elle n’aiderait à un rapprochement entre l’Arménie et la Turquie, la ligne actuelle adoptée est la seule option plausible."
Grande-Bretagne : le Foreign Office a trompé le Parlement



- Le 08 novembre 2009: Le président soudanais Omar Hassan Al-Bashir a repoussé sa visite prévue en Turquie. L'annonce est intervenue quelques heures après que le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan a défendu la visite d'Al-Bashir en disant : " Un musulman ne peut jamais commettre de génocide." Après avoir assené cet argument imparable, Erdogan, qui a déjà visité le Darfour, a ajouté que durant son séjour, il n'y avait remarqué aucun génocide... Doit-on vraiment s'en étonner lorsqu'on sait que le gouvernement turc n'a toujours pas "remarqué" les nombreux génocides des populations non-turques (arménienne, assyro-chaldéenne-syriaque, grecque, kurde, etc.) commis en Turquie même ? Il n'est pas inutile de rappeler que la Turquie est parmi les rares pays n'ayant pas encore ratifié le Statut de Rome qui exige la conformité avec les décisions de la CPI. Il est vrai que ce Statut stipule que la compétence de la Cour concerne les crimes les plus graves qui touchent l’ensemble de la communauté internationale : a) Le crime de génocide ; b) Les crimes contre l’humanité ; c) Les crimes de guerre ; d) Le crime d’agression... Toute relation avec des crimes commis par l'Etat turc est totalement fortuite.
Erdogan/Béchir : "Un musulman ne peut commettre de génocide."



- Le 13 novembre 2009: Le journaliste arménien de Turquie, Sevan Nişanyan, a reçu des centaines d’emails de menaces de mort et d’insultes. Son tort ? Avoir changé, dans l’un de ses articles, la phrase d’Atatürk “Ton premier devoir est de préserver et de sauvegarder éternellement l’indépendance turque et la République turque” en “Ton premier devoir est d’être un être humain.” Certains messages font explicitement référence à l’assassinat de Hrant Dink, le 19 janvier 2007. L’avocat turc et défenseur des droits de l’homme, Orhan Kemal Cengiz, éditorialiste du Today’s Zaman, journal de Turquie en langue anglaise, nous livre ici son analyse des mentalités turques : « Si un pays ne se confronte pas à son passé, il est condamné à le répéter. Si nous ne nous confrontons pas complètement à ce qu’il s’est passé avec les Arméniens en 1915, nous ne pourrons pas nous débarrasser de ces éléments fascistes dans la structure de l’État -- pas plus que nous ne pourrons faire changer cette mentalité. » Heureusement les articles de l’avocat Orhan Kemal Cengiz se suivent et ne se ressemblent pas : il avait signé le mois dernier, deux textes très polémiques diabolisant la diaspora arménienne (« Maudit » Turc).
Un journaliste arménien menacé de mort à Istanbul



- Le 15 novembre 2009: Le Collectif VAN a participé, pour la première fois, à un événement organisé par deux des trois partis historiques arméniens, la FRA Dachnaktsoutioun et l’ADL Ramgavar. Ce meeting qui se tenait à l’Espace Cardin (Paris 8ème) autour des protocoles arméno-turcs a permis à quelques responsables associatifs, hors de la sphère FRA, de prendre la parole et d’exprimer leur position concernant les protocoles signés le 10 octobre dernier entre la Turquie et l’Arménie.
Discours du Collectif VAN au meeting du 15 novembre 2009



- Le 18 novembre 2009: Mustafa Dogan est en dernière année de collège au lycée Jacques Marquette près de Nancy. L’adolescent de 13 ans a contesté, avec cinq autres camarades issus de l’immigration turque, le cours d’histoire sur le génocide arménien. Il a répondu lors d’un examen d’histoire : « il n’y a pas eu de génocide, et même s’il a eu lieu, ils l’avaient mérité [ils : les Arméniens]». L’élève a été renvoyé deux jours et l’équipe pédagogique lui a demandé de préparer un dossier sur le thème du génocide arménien perpétré dans l’Empire ottoman en 1915. Son père a alors alerté les associations franco-turques de la région (COJEP) qui sont intervenues auprès de l’établissement. Mustafa a donc réintégré son collège et il n’aura pas de devoir sur le génocide arménien à préparer. Si cette information se révélait exacte on serait en droit de se poser des questions : de même que ce ne serait pas aux politiques de faire l’histoire, va-t-on désormais prétendre que ce n’est pas aux professeurs de l’enseigner ? Pourtant seule l’éducation peut faire évoluer la société originaire de Turquie et la délivrer de la haine anti-arménienne si profondément ancrée en elle. Le ministère de l’Education nationale va-t-il laisser les établissements gérer seuls cette situation ?
Le collégien a écrit : « le génocide arménien était mérité »
Sanction contre un collégien niant le Génocide Arménien de façon indigne
« Les écoles françaises punissent les élèves qui nient le prétendu génocide »



- Le 18 novembre 2009: Hasan Cemal [Djemal] - qui se trouve être le petit-fils de Djemal Pacha, l’un des leaders du Comité Union et Progrès qui a planifié et mis en œuvre le génocide arménien de 1915 - s’est adressé à la communauté arménienne de Watertown aux USA le 17 novembre 2009. Khatchig Mouradian signe à ce sujet, un éditorial dans The Armenian Weekly (Boston) dans lequel transparaît sa déception : Cet événement était annoncé comme étant une “rencontre historique.” Cemal a parlé de Turcs et d’Arméniens mangeant des dolmas, il a répété comme un mantra, une dizaine de fois les mots de Hrant Dink : “Tout d’abord, respectons la peine de l’autre”, et il a dit : « Les Turcs aussi ont souffert. Il y a eu la douleur de l’expulsion des Balkans, le Caucase, et la douleur subie en Anatolie pendant les guerres ». Et Hasan Cemal a conseillé aux Arméniens de faire attention lorsqu’ils parlaient de 1915 aux Turcs, car un manque de tact pourrait prendre ces derniers à rebrousse-poil et tous les efforts visant à les éduquer seraient anéantis… « Le chemin qui mène à l’enfer est pavé de bonnes intentions… » conclut l’éditorialiste arméno-américain.
Une rencontre vraiment historique !



- Le 19 novembre 2009: Le président de la Fondation pour le Combat Contre des Allégations Sans fondements Arméniennes (ASIMED) le Professeur Savas Egilmez a déclaré qu’il a amorcé une contre-campagne contre la campagne du Comité National Arménien d’Amérique (ANCA). Savas Egilmez a dit qu’ils enverront 450 CD sur les évènements de 1915 à la Chambre des Représentants au Etats-Unis.
L’ASIMED lance une contre-campagne contre la diaspora arménienne



- Le 20 novembre 2009: S’exprimant lors d’une conférence sur les « événements de 1915 » à Hambourg en Allemagne, le Professeur associé Mustafa Colak a dit que la diaspora turque et azérie doivent s’organiser contre la diaspora arménienne. Affirmant que les Ottomans ont « déporté » les arméniens dans une autre province de l’empire en 1915, le Professeur associé Mustafa Colak a dit que cette décision était une loi provisoire contre les rebelles pendant la guerre. « Mais la décision n’a pas été prise contre aucun groupe ethnique, culturel, religieux ou contre les arméniens. La décision a été prise pour préserver l’intégrité territoriale du pays ».
Les turcs doivent s’organiser contre la diaspora arménienne



- Le 12 décembre 2009: Le Dr Ismail Beşikçi rappelle, dans son article du 12 novembre 2009 sur Bianet, que l’oncle d’Onur Öymen, actuel député du CHP qui justifie le génocide du Dersim de 1935, était parlementaire en Turquie à l’époque où la loi spécifique sur la ville de Tunceli a été votée et les massacres du Dersim ont été perpétrés. Tunceli est le nouveau nom turquisé du Dersim et imposé par Ankara pour faire oublier le Dersim. Lors du débat à l'Assemblée nationale du vendredi 13 novembre 2009, Onur Öymen a déclaré: "Atatürk n'avait pas pris pour interlocuteurs les rebelles du Dersim, il a utilisé la force pour résoudre le problème". En 1937, l’armée turque avait pris position au Dersim et y avait massacré 80 000 personnes.
Turquie : la continuité génocidaire I
Turquie : la continuité génocidaire II
Turquie : 71ème année du génocide du Dersim
Les propos d'Onur Öymen sur Dersim ne sont pas prêts d'être oubliés



- Le 14 décembre 2009: Après sa réunion avec le Président américain Barack Obama à la Maison Blanche, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a fait un discours à l’université Johns Hopkins et a répondu aux questions du public. Faisant des remarques sur les évènements de 1915, Erdogan a dit « mes ancêtres n’ont pas commis de génocide ». Quand on lui a demandé comment il évaluait les déclarations du Président américain Obama comme quoi son avis sur le génocide arménien n’avait pas changé, Erdogan a rappelé qu’il a écrit une lettre au président arménien et l’a appelé à créer une commission commune d’historiens et à appeler à l’ouverture des archives pour examiner la question.
Erdogan : mes ancêtres n’ont pas commis de génocide
Erdogan : "mes ancêtres n'ont jamais commis de génocide !"
Erdogan et les relations arméno-turques
Presse arménienne : Revue du 9 décembre 2009
Négation du génocide : une pratique acceptable



- Le 30 décembre 2009: Les Présidents des plus grandes organisations populaires turco-américaines des Etats-Unis ont écrit au Congressman Adam Schiff afin que ce dernier cesse de soutenir l’adoption par la Chambre US, de la Résolution sur le génocide arménien.
USA : Pressions turques contre le génocide arménien - I
USA : Pressions turques contre le génocide arménien – II



© Récapitulatif Collectif VAN (Mise à jour : 25 juin 2010)



Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2006

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2007

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2008 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2008 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2009 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2009 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2010 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2011

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2012

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2013

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2014 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2015 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2015 - Part II

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2016 - Part I

Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2016 - Part II


*********************************************

Sommaire de l'Observatoire du Négationnisme

*********************************************

Reproduction autorisée en citant la source :
Collectif VAN - Observatoire du Négationnisme



TÉLÉCHARGER :
 Observatoire du Négationnisme du Collectif VAN - 2009 - II




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org