Aujourd'hui : Mardi, 4 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
L’accord arméno-turc présenté au Parlement turc
Publié le :

Arménie-Turquie

vendredi 23 octobre 2009, par Marion/armenews

Le gouvernement turc a officiellement présenté ses accords avec l’Arménie au Parlement, tout en affirmant qu’il ne prendra pas de mesures qui mettraient en danger l’Azerbaïdjan.

Le président turc Abdullah Gül aurait donné des assurances dans ce sens, à son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliyev, lors d’un entretien téléphonique.

L’Azerbaïdjan a vivement réagi à la signature des protocoles arméno-turc le 10 octobre à Zürich, qui prévoient, entres autres, la réouverture de la frontière entre les deux pays, qu’Ankara avait fermée en 1993 par solidarité avec Bakou. La semaine dernière, Aliyev a implicitement menacé d’augmenter le prix du gaz fourni par l’Azerbaïdjan à la Turquie. Par ailleurs, des drapeaux turcs ont été retirés d’un cimetière de Bakou, où des soldats turcs qui se sont battus pour l’Azerbaïdjan au début du XXe siècle, sont enterrés.

L’ambassadeur de Turquie en Azerbaïdjan, Hulusi Kilic, a indiqué mercredi, que la frontière turco-arménienne ne serait pas réouverte avant qu’une solution ne soit trouvée au conflit du Nagorno-Karabagh. « La frontière turco-arménienne a été fermée en raison du Nagorno-Karabakh. Tant que ce problème persiste, l’ouverture de la frontière ne sera pas possible. »

Ahmet Davutoglu, minitre turc des Affaires étrangères, a défendu la politique de son gouvernement de rapprochement avec l’Arménie, lors d’une allocution à l’Assemblée nationale, mercredi. « La Turquie ne peut pas agir efficacement en raison de l’actuel statu quo. Par conséquent, nous devons changer. »

« Nous avons donc trois objectifs. Tout d’abord, nous avons besoin d’établir de bonnes relations de voisinage avec l’Arménie. Deuxièmement, nous voulons mettre en place une communication saine entre les peuples turc et arménien. Et troisièmement, nous visons à accélérer le processus de résolution du conflit du Nagorno-Karabagh entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. »

« Nous sentons toujours les problèmes de nos frères azéris dans notre cœur », a déclaré Davutoglu. « L’unité territoriale de l’Azerbaïdjan est l’unité de la Turquie. »

Le Parlement turc devra débattre des protocoles seulement après leur approbation par sa commission des affaires étrangères.

En attendant, rien n’est encore clair du côté de l’Assemblée nationale arménienne, qui va commencer à négocier cet accord historique. Les dirigeants de la majorité parlementaire, fidèles au président Serge Sarkissian ont indiqué que les débats sur la question commenceraient après l’approbation turque des textes.

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007
Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave,
t N.W. Washington DC 200




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org