Aujourd'hui : Mercredi, 26 novembre 2014
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
PHDN
Adhérez au Collectif VAN
Le génocide arménien expliqué aux turcophones
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Comité international de soutien aux intellectuels de Turquie
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Les turcs doivent s’organiser contre la diaspora arménienne
Publié le : 20-11-2009

ALLEMAGNE

vendredi20 novembre 2009, par Stéphane/armenews

S’exprimant lors d’une conférence sur les « événements de 1915 » à Hambourg en Allemagne, le Professeur associé Mustafa Colak a dit que la diaspora turque et azérie doivent s’organiser contre la diaspora arménienne.

Affirmant que les Ottomans ont « déporté » les arméniens dans une autre province de l’empire en 1915, le Professeur associé Mustafa Colak a dit que cette décision était une loi provisoire contre les rebelles pendant la guerre. « Mais la décision n’a pas été prise contre aucun groupe ethnique, culturel, religieux ou contre les arméniens. La décision a été prise pour préserver l’intégrité territoriale du pays ».

Mustafa Colak a affirmé qu’il y avait environ 1,2 million d’arméniens dans l’Empire Ottoman avant la déportation en 1915. Il a certifié que la population des arméniens n’était pas supérieure. Il a dit que Talat Pasha a été assassiné par un arménien et son meurtrier a été jugé par une cour à Berlin. « Les arméniens ont tourné cela en une propagande. La cour a écouté l’écclésiastique pro arménien Johannes Lepsius au lieu des témoins des événements. Le général allemand Bronsart Von Schellendorf a réagi à l’attitude injuste de la cour » a-t-il dit.

Pointant que les événements de 1915 ne doivent pas être traités seulement en se concentrant sur l’année 1915 a dit Mustafa Colak : « Nous devons aussi nous concentrer sur les événements auparavant et après 1915. Nous devons aussi voir la terreur arménienne auparavant et après 1915 ».

Mustafa Colak a dit que la Turquie et l’Arménie doivent ouvrir leurs archives pour les scientifiques fassent des recherches sur les événements de 1915.

« La Turquie est favorable à l’idée d’ouvrir des archives. La Turquie a signé un protocole avec l’Arménie pour le développement des relations entre les deux pays à Zurich le 10 octobre. J’espère que la commission des historiens qui sera établi conformément aux protocoles contribuera à l’ouverture des archives d’état. La Diaspora Dashnak a une gestion stricte des archives » a-t-il dit.

Les événements récents entre la Turquie et l’Arménie sont positifs a dit Mustafa Colak. « Les pays peuvent à peine se développer s’ils n’ont pas de bonnes relations avec leurs voisins. L’Arménie est proche de la famine. L’ouverture des frontières ranimerait le commerce. La Turquie a beaucoup à donner à l’Arménie ».




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org