Aujourd'hui : Dimanche, 29 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Film et frontière : documentaire arméno-turc sur la vie de chaque côté de la rivière Araxe
Publié le :

ARMENIE

dimanche20 décembre 2009, par Stéphane/armenews

Un film commun arméno-turc racontant la vie des deux côtés de la rivière frontalière Araxe a produit une réaction mitigée d’un auditoire à Erevan qui a regardé le film au Cinéma de Moscou.

Le documentaire long de 30 minutes intitulé les “ bancs de l’Araxe ” a été produit par l’Association de Marketing arménienne et le Conseil de Développement des Affaires Turco-Arménien avec l’aide des ambassades américaines en Arménie et en Turquie. Il essaye de présenter les avis des Arméniens et des Turcs, vivant sur chaque partie de la rivière qui représente une frontière fermée.

Dans le film le garçon turc Araz et la fille arménienne Tamar ont un dialogue, décidant de construire un réservoir sur la rivière. Et le début ils parlent de leur pays respectifs et apprennent bientôt qu’ils savent très peu, voir pas du tout, l’un de l’autre.

La partie documentaire du film présente la voix du peuple dans les rues ou tout le monde parle seulement en faveur de l’ouverture de la frontière actuellement fermée. Le film évite de mentionner les questions épineuses qui existent entre les deux peuples, en particulier le Génocide des Arméniens en 1915.

“ Je m’estime humilié après avoir vu ce film. Le personnage turc dit que si nous venons dans leur pays il organisera un merveilleux tour de l’Arménie Occidentale pour nous, sans même mentionner que c’est le nôtre, qu’on nous l’a pris, qu’il y a eu un génocide ” a dit l’ancien combattant au Karabagh âgé de 60 ans Aghavni Sahakyan se disputant avec le réalisateur dans le couloir après le film.

Le directeur arménien du film Gevorg Nazaryan a dit qu’aucune des personne à qui il a parlé n’a évoqué le génocide arménien ou s’est prononcé contre l’ouverture de la frontière. “ Je suis étonné que les gens ne veulent pas prendre les parties agréables du film, comme la vue de nos ruines. ”

Tandis que Gevorg Nazaryan a dit qu’il ne voyait aucun sous-entendu politique dans le documentaire, son coauteur turc, Serdar Dinler, a souligné qu’il espérait que le film aura son rôle dans la normalisation des relations entre l’Arménie et la Turquie.

Serdar Dinler n’a pas prononcé le mot génocide mais a dit qu’il déposait des fleurs au Mémorial du Génocide à Erevan chaque fois il se rend en Arménie.

“ Mais je ne pense pas qu’il y ait un besoin de se concentrer sur ce qui est arrivé dans le passé. Je suis un homme d’affaires et je pense que nos pays peuvent devenir des amis pour des motifs économiques ” a conclu Serdar Dinler.




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org