Aujourd'hui : Mercredi, 23 octobre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Renault - La Clio IV sera-t-elle assemblée en Turquie ?
Publié le :

Christophe-Emmanuel Lucy, le jeudi 14 janvier 2010 à 04:00

A l’a une du prêt de 3 milliards consenti à Renault en 2009, la perspective d’une possible délocalisation de la construction de la Clio IV déclenche l’ire de la CGT et de l’UMP.

La polémique enfle sur l’éventuel projet d’assemblage de la remplaçante de la Clio III sur le site de Bursa (nord-ouest de la Turquie), considéré comme l’un des plus compétitifs du constructeur. Selon le syndicat CGT de l’usine de Flins, cette annonce est surprenante. « L’usine turque, qui fabrique la Clio Estate et la Mégane tricorps, entre autres, est déjà largement en surcapacité. Par ailleurs, elle fabriquera aussi la future Fluence, mécanique et électrique. Dans ces conditions, il est matériellement impossible d’y intégrer l’assemblage total de la future Clio IV. »

Sous les feux de la critique, Renault affirme cependant n’avoir encore pris aucune décision concernant le lieu de production de sa future Clio. Selon Valérian David, porte-parole du constructeur, « la polémique sur le lieu de production n’est pas de mise. Plusieurs scénarios pour le remplacement à l’horizon 2013 de la Clio sont à l’étude et aucune décision n’est prise à ce stade. » Carlos Ghosn a confirmé que « la production de Clio sera maintenue à Flins tant que la montée en puissance du véhicule électrique Zoé ne sera pas complète ».

Une pomme de discorde

En septembre 2008, le PDG de Renault s’était engagé à conserver la totalité des usines d’assemblage véhicules en France. A cette occasion, il avait annoncé l’introduction de la fabrication d’un véhicule utilitaire à Sandouville et d’un véhicule électrique à Flins. Depuis, la crise financière est passée par là. Confrontée à l’effondrement de ses ventes, l’industrie automobile française a reçu l’année dernière le soutien effectif de l’Etat français. Renault et son homologue PSA se sont vus allouer un prêt de 3 milliards d’euros à un taux préférentiel de 6 %, des mesures de prime à la casse et l’augmentation de la part garantie de la rémunération pendant le chômage partiel. Dans ce contexte, la perspective d’une délocalisation à venir de la Clio IV prend une résonance désagréable dans les oreilles de son actionnaire minoritaire, l’Etat français (à hauteur de 15 %).

A la suite de son entretien avec Patrick Pélata, directeur général de Renault, le ministre de l’Industrie, Christian Estrosi, ne mâche pas ses mots : « Nous n’avons pas apporté notre plein soutien aux constructeurs et aux équipementiers automobiles français pour produire tout ou partie de la Clio IV destinée au marché hexagonal à Bursa. » Et d’ajouter : « Vingt-cinq pour cent des voitures du groupe Renault sont produites en France et 75 % à l’étranger, je souhaite inverser la tendance. » Nicolas Sarkozy suit le dossier du lieu de production de la future Clio « avec beaucoup d’attention ». Il a d’ailleurs convoqué Carlos Ghosn samedi à l’Elysée.




Retour à la rubrique


Source/Lien : France Soir.fr



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org