Aujourd'hui : Samedi, 15 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
"Mein Kampf", best-seller en Turquie
Publié le :

NOUVELOBS.COM | 01.04.2005 | 15:39

Le livre programme d'Adolf Hitler figure parmi les meilleures ventes depuis plusieurs semaines. Depuis janvier, 50.000 exemplaires ont été vendus.

"Mein Kampf", d'Adolf Hitler, depuis plusieurs semaines au palmarès des meilleurs ventes des libraires turcs, se classe cette semaine au quatrième rang des meilleures ventes, selon le libraire D&R. Publié pour la première fois en turc en 1939, "Mein Kampf" provoque un engouement qui s'explique, selon les spécialistes, par son prix bas aussi bien que par une poussée nationaliste. Depuis janvier, l'ouvrage programmatique s'est vendu à près de 50.000 exemplaires. Ecrit en prison en 1925, "Mon combat" a pour la première fois été traduit en turc et publié en 1939, dans un pays déchiré par une lutte d'influence entre l'Allemagne nazie et les alliés.

"Mein Kampf était un best-seller caché, nous l'avons sorti du placard pour des raisons commerciales", explique Oguz Tektas des éditions Manifesto, qui tient à préciser que son entreprise n'avait d'autre motif que de "gagner de l'argent".
Publié et vendu librement au cours des années par une douzaine d'éditeurs, il se vendait à moins de 20.000 exemplaires par an pour environ 20 nouvelles livres turques (YTL - 11,6 euros) alors que la nouvelle édition est mise en vente à 5,90 YTL (3,4 euros).

"Ce livre, qui n'a pas le moindre lot d'humanité, semble malheureusement être pris au sérieux ici", déplore le politologue Dogu Ergil, interrogé par un journal turc.

Recrudescence de l'antisémitisme

Selon lui, l'engouement pour "Mein Kampf" dans ce pays à forte majorité musulmane s'explique notamment par une recrudescence de l'antisémitisme et de l'anti-américanisme nourris par l'occupation de l'Irak et les violences contre les Palestiniens.

"Le nazisme enterré dans les oubliettes de l'histoire en Europe a commencé à apparaître chez nous", regrette le professeur Ergil.

Contrairement à ce que laissent penser les ventes, la Turquie n'a jamais été un pays antisémite. De tout temps, l'Empire ottoman, puis la République Turque furent les protecteurs des juifs chassés d'Europe par les différents pogroms et le génocide nazi.

Silvyo Ovadya, le chef de la communauté juive de Turquie, qui compte 22.000 membres sur une population de 71 millions, se déclare "irrité" par cet intérêt soudain pour un livre qui jette les bases d'une politique raciste et antisémite et s'étonne du "fait qu'un livre de 500 pages puisse être publié à aussi bas prix". Il dit avoir fait part de ses préoccupations aux maisons d'éditions qui ne l'ont pas écouté. En novembre 2003, deux synagogues stambouliotes avaient été la cibles d'attentats islamistes qui avaient fait 25 morts et des centaines de blessés.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Nouvel Obs



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org