Aujourd'hui : Mardi, 10 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Mottaki: La Turquie peut aider les pays étrangers à mieux comprendre l'Iran
Publié le :

La Turquie peut aider les grandes puissances à "mieux" comprendre l'Iran car elle connaît la position de Téhéran sur le programme nucléaire, a déclaré mardi le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki.

A l'issue de discussions avec son homologue turc Ahmet Davutoglu, M. Mottaki a jugé qu'Ankara était un consultant "important" sur le programme nucléaire iranien.

"La Turquie connaît bien les positions de l'Iran, ce qui peut aider les autres à mieux comprendre l'Iran", a déclaré M. Mottaki lors d'une conférence de presse avec M. Davutoglu.

"Cela peut aider à lever les ambiguïtés des autres. (...) Nos amis turcs sont d'importants consultants", a-t-il ajouté.

M. Davutoglu, qui a indiqué avoir parlé mardi du programme nucléaire iranien avec son homologue iranien, devait encore rencontrer le président Mahmoud Ahmadinejad et le négociateur iranien sur le nucléaire Saïd Jalili.

La Turquie plaide pour un règlement du dossier iranien par le dialogue, estimant que des sanctions économiques ou une action militaire auraient des conséquences lourdes pour toute la région.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré dimanche à Doha après un entretien avec son homologue qatariote, cheikh Hamad ben Jassem al Thani, que son pays était disposé à servir de centre pour l'échange de l'uranium iranien --au coeur du problème-- si cela pouvait contribuer à un règlement de la crise sur le nucléaire.

La Turquie s'est proposée à plusieurs reprises pour jouer un rôle de médiateur entre Téhéran et les grandes puissances.

L'Iran a lancé la semaine dernière la production d'uranium enrichi à 20%, malgré les protestations des puissances occidentales. Ces dernières soupçonnent Téhéran de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert de son programme civil, ce que Téhéran nie.

(AFP, 16 fév 2010)




Retour à la rubrique


Source/Lien : Info-Türk



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org