Aujourd'hui : Dimanche, 29 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Quelque 200 femmes violées dans l'est du Congo-Kinshasa
Publié le :

Nota CVAN : Nous ne commentons pas les informations de la presse francophone que nous relayons sur notre site. Lorsqu'ils traitent du génocide des Tutsi, certains journalistes utilisent le terme simplificateur de "génocide rwandais". Or, l'expression "génocide rwandais" réhabilite le négationnisme et son double génocide (celui des Tutsi par les Hutu et des Hutu par les Tutsi). C'est aussi la thèse des autres négationnistes qui justifient le crime des Jeunes-Turcs contre le peuple arménien par des crimes d'Arméniens contre des Turcs. Le négationnisme se combat par la rigueur des mots d'histoire. Au lecteur d'avoir cet avertissement en mémoire, pour mieux analyser les articles de notre Revue de Presse. En revanche, nous remercions les journalistes qui mettent en pratique la rigueur nécessaire à ces thématiques sensibles.


23/08/10 20:35

selon des humanitaires

JOHANNESBURG (AP) — Des rebelles rwandais et congolais ont violé en réunion près de 200 femmes et quelques jeunes garçons quatre jours durant fin juillet, à quelques kilomètres d'une base des Casques bleus de l'ONU dans l'est du Congo-Kinshasa, selon un médecin congolais et un humanitaire américain.

Lundi, Will F. Cragin, de l'International Medical Corps, a expliqué que les humanitaires ont su le lendemain de l'attaque, le 30 juillet, que des rebelles occupaient la ville de Luvungi et les villages environnants, les agences onusiennes en ayant fait état via des textos.

Plus de trois semaines plus tard, la mission de l'ONU au Congo-Kinshasa n'a pas publié de déclaration sur ces événements et disait lundi être toujours en train d'enquêter.

L'International Medical Corps n'a pu accéder à Luvungi que le 4 août, les rebelles se retirant de leur propre chef, a expliqué Cragin par téléphone à l'Associated Press. Luvungi est à 16 km d'un camp militaire de l'ONU, a-t-il ajouté.

Luvungi, qui compte environ 2.200 habitants, se trouve sur la route principale reliant Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, et la ville minière de Walikale.

La zone est riche en or, cassitérite et coltan, et soldats et rebelles s'y affrontent pour le contrôle des mines.

A Luvungi, il n'y a pas eu de combats, pas de morts, mais "des pillages et le viol systématique des femmes" par un groupe estimé à entre 200 et 400 rebelles, a ajouté Cragin. Quatre jeunes garçons ont été violés aussi, selon le docteur Kasimbo Charles Kacha, responsable médical du district.

Selon Cragin, de nombreuses femmes ont dit avoir été violées chez elles, sous les yeux de leurs enfants et maris. Nombre d'entre elles ont raconté avoir été violées à plusieurs reprises par trois à six combattants. Il a précisé que 179 femmes avaient été soignées, mais que le nombre de victimes pourrait être supérieur, nombre de civils terrifiés se cachant toujours dans la forêt.

Selon les habitants, les assaillants étaient membres des FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda), qui comptent dans leurs rangs nombre d'anciens auteurs du génocide de 1994, accompagnés de rebelles Maï-Maï, milice tribale congolaise.

Le viol massif et systématique est utilisé comme une arme de guerre de plus en plus couramment dans l'est de la RDC (République démocratique du Congo), l'ONU a fait état d'au moins 8.300 viols en 2009, mais estime que leur chiffre réel est largement supérieur. AP

nc/v




Retour à la rubrique


Source/Lien : Nouvel Obs



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org