Aujourd'hui : Samedi, 28 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Nouvelle arrestation d'un officier à Kigali
Publié le :

Nota CVAN : Nous ne commentons pas les informations de la presse francophone que nous relayons sur notre site. Lorsqu'ils traitent du génocide des Tutsi, certains journalistes utilisent le terme simplificateur de "génocide rwandais". Or, l'expression "génocide rwandais" réhabilite le négationnisme et son double génocide (celui des Tutsi par les Hutu et des Hutu par les Tutsi). C'est aussi la thèse des autres négationnistes qui justifient le crime des Jeunes-Turcs contre le peuple arménien par des crimes d'Arméniens contre des Turcs. Le négationnisme se combat par la rigueur des mots d'histoire. Au lecteur d'avoir cet avertissement en mémoire, pour mieux analyser les articles de notre Revue de Presse. En revanche, nous remercions les journalistes qui mettent en pratique la rigueur nécessaire à ces thématiques sensibles.


Article publié le : lundi 23 août 2010 - Dernière modification le : lundi 23 août 2010

Par RFI

Un lieutenant-colonel de l'armée rwandaise, frère d'un ancien chef d'état-major en exil, a été arrêté à Kigali vendredi 20 août 2010. Ngabo Rugigana est accusé de « déstabilisation » alors que la capitale rwandaise a été frappée par plusieurs attaques à la grenade, depuis février dernier. Kigali a affirmé que son arrestation n'est pas liée à ses liens familiaux.

Le lieutenant-colonel Rugigana a été arrêté vendredi et est désormais sous les verrous. Les autorités rwandaises affirment qu’il est accusé pour son implication dans « des actes de déstabilisation de la sécurité du pays » et que « les investigations se poursuivent ». Y aurait-il un lien avec les derniers attentats à la grenade dans la capitale Kigali ? Il y a quelques jours, les responsables rwandais affirmaient avoir découvert le groupe qui serait à l’origine de ces attaques du 11 août.

L'officier arrêté est le frère de l'ex chef d'état-major

Mais le suspect est surtout, et avant tout, le frère du général Faustin Kayumba Nyamwasa. Officiellement accusé d’être l’un des cerveaux de ces attaques à la grenade, l’ancien chef d’état-major de l’armée rwandaise, ancien proche du président Paul Kagame, vit en exil en Afrique du Sud depuis février dernier. Le Rwanda a demandé officiellement son extradition.

Enquête en cours en Afrique du Sud

Le 19 juin dernier, le général Nyamwasa a été victime d’une tentative d’assassinat devant son domicile de Johannesburg. Il aurait également échappé à un complot vivant à l’éliminer sur son lit d’hôpital. L'enquête est toujours en cours en Afrique du Sud. Plusieurs personnes devraient être bientôt auditionnées. Ce week-end, le porte-parole de l’armée rwandaise, Jill Rutaremera, s’est empressé de déclarer que l’arrestation du lieutenant-colonel Rugigana n’était pas liée à ses liens familiaux.





Retour à la rubrique


Source/Lien : RFI



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org