Aujourd'hui : Mardi, 25 septembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Suisse : une politicienne et un patron pour le PLR
Publié le : 06-09-2010

Johann Schneider-Ammann et Karin Keller-Sutter ont été élus facilement par le groupe PLR. L'image de «Monsieur industrie» de Johann Schneider-Ammann peut se transformer en boomerang : en ménageant la Turquie sur la question du génocide arménien ou en défendant les exportations vers certains Etats autoritaires, il a fâché de nombreux élus de gauche.


X. A.  / R. CZ | 04.09.2010 | 00:01

La désignation de Karin Keller-Sutter (46 ans) et de Johann Schneider-Ammann (58 ans) n’est pas une surprise, mais l’ordre d’arrivée est inattendu. Elle a été élue au troisième tour, lui au tour suivant. Une explication? Christian Luscher (GE) en a une: «Elle a tout simplement été brillante lors de sa présentation et des questions.» Ruedi Noser (ZH), Ignazio Cassis (TI) et Peter Malama (BS), n’ont jamais inquiété les favoris.

Place à la campagne électorale, maintenant.

D’un côté une professionnelle de la politique. Conseillère d’Etat saint-galloise depuis dix ans, elle est responsable de la Sécurité et de la Justice. Ses positions sur la politique migratoire, la lutte contre le hooliganisme et la sécurité publique lui ont taillé une solide réputation de femme de droite. Son principal défi sera maintenant de démontrer aux autres partis qu’elle a aussi une vision de société. Ce à quoi elle s’affaire depuis plusieurs semaines, multipliant les apparitions médiatiques pour rappeler qu’elle s’est battue contre la violence domestique et qu’elle défend une société basée sur des valeurs libérales, et non pas conservatrices. Comme elle ne siège pas à l’Assemblée fédérale, elle a un peu plus de deux semaines pour mieux se faire connaître.

En face, l’entrepreneur de Langenthal (BE) Johann Schneider-Ammann siège au Conseil national depuis 1999. Il se présente comme le candidat de la place économique, celle qui produit et ne spécule pas. Apprécié par les syndicats pour son respect du partenariat social dans l’industrie des machines, il a l’avantage d’être bien connu sous la Coupole.

Ses critiques des excès dans le monde de la finance, en condamnant la politique des bonus, lui ont aussi valu des sympathies. Mais cette image de «Monsieur industrie» peut également se transformer en boomerang. En ménageant la Turquie sur la question du génocide arménien ou en défendant les exportations vers certains Etats autoritaires, il a fâché de nombreux élus de gauche.




Retour à la rubrique


Source/Lien : 24heures



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org