Aujourd'hui : Dimanche, 29 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie: Malgré le référendum, l’adhésion à l’UE reste improbable
Publié le :

le 14/09/2010 à 02h12

L’Europe et les États-Unis ont salué l’issue du référendum constitutionnel en Turquie, présenté par Ankara comme un atout sur la voie de son intégration dans l’Union européenne. Mais cette perspective continue néanmoins à susciter des réticences très fortes parmi les 27.

Hier, les partisans de l’adhésion de ce pays musulman de 73 millions d’habitants sont montés au créneau, en se disant confortés dans leur attitude par les réformes constitutionnelles adoptées.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, y a vu « un signal clair de la vocation européenne » de la Turquie. « Cela ouvre la porte européenne, même si cela prendra du temps d’en franchir le pas », lui a fait écho son homologue suédois, Carl Bildt.

Blocage français

Les États-Unis, qui militent ardemment en faveur d’un ancrage du pays à l’Union européenne et accusent cette dernière d’éloigner la Turquie de l’Occident du fait de ses atermoiements, ont salué, par la voix du président Barack Obama, le fort taux de participation au référendum. Il y a vu le reflet de « la vitalité de la démocratie turque ».

Mais les pays opposés à l’entrée de la Turquie, comme l’Allemagne, la France ou l’Autriche, qui prônent à la place un partenariat privilégié, campent sur leurs positions. Paris s’est borné à « prendre note » du résultat du référendum et à saluer les avancées démocratiques.

À Bruxelles, le ministre autrichien des Affaires étrangères, Michael Spindelegger, a, lui, douché les espoirs de déblocage rapide, jugeant que cela ne pourrait être le cas « tant que la Turquie n’accepte pas que Chypre est un membre de l’UE », en lui ouvrant ses ports et aéroports.

Dans ces conditions, l’adoption des réformes constitutionnelles ne devrait guère suffire à désembourber le processus. « Je ne pense pas que cela va modifier la donne. Les positions de plusieurs États clés de l’UE, comme l’Allemagne ou la France, se sont durcies sur la question de l’adhésion. Et quoi que fasse la Turquie aujourd’hui, elles ne changeront pas, estime José Ignacio Torreblanca, analyste du European Council on Foreign Relations. Il y a une coalition du refus qui se forme dans plusieurs pays, alliant partis de droite anti-islam et pro-européens qui redoutent une dilution du projet de l’UE avec l’entrée de la Turquie. C’est une spirale très négative pour Ankara. »

La Turquie a entamé ces négociations en 2005, mais elles n’avancent que très lentement, du fait de ces réticences grandissantes et de l’impasse à Chypre, partiellement occupée par Ankara.

L’UE, mais aussi Chypre et la France, bloquent 18 des 35 chapitres thématiques qui jalonnent ces pourparlers d’adhésion, en raison principalement du problème chypriote. Seuls trois chapitres peuvent encore être ouverts, et bientôt l’impasse risque d’être totale, avec sans doute une vraie crise avec la Turquie.

Samedi, le gouvernement turc a tapé du poing sur la table, lors d’une réunion à Bruxelles avec les ministres européens des Affaires étrangères. Son chef de la diplomatie, Ahmet Davutoglu, a accueilli fraîchement une offre des Européens d’engager avec Ankara un « dialogue stratégique » sur les grands problèmes du monde, indépendamment de la question de l’adhésion. « La Turquie n’acceptera jamais la moindre alternative au processus de négociations », a prévenu M. Davutoglu.





Retour à la rubrique


Source/Lien : L'Alsace



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org