Aujourd'hui : Dimanche, 29 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Les coprésidents du Groupe de Minsk font une déclaration à l’issue de leur tournée
Publié le :

mardi14 septembre 2010, par Gari/armenews

Les médiateurs internationaux du Groupe de Minsk de l’OSCE ont rendu publique une déclaration le vendredi 10 septembre à l’issue de leur dernière tournée dans la zone du conflit du Haut Karabagh, qui les a conduit à Erevan, à Stepanakert et à Bakou.

La déclaration fait le point sur les rencontres qu’ont eues les membres de la troïka avec les dirigeants de chaque pays visité lors de leur tournée du 6 au 9 septembre. Les trois coprésidents du Groupe de Minsk, le Russe Igor Popov, le Français Bernard Fassier et l’Américain Robert Bradtke, insistent également sur la nécessité pour les parties en conflit de respecter le régime de cessez-le- feu en vigueur depuis 1994 et violé à plusieurs reprises ces derniers mois par l’Azerbaïdjan, qu’ils se sont pourtant bien gardés de dénoncer. Cette déclaration intervient à la suite d’un autre communiqué condamnant les deux dernières incursions militaires de soldats azéris dans une section nord-est de la ligne de contact entre le Haut-Karabagh et l’Azerbaïdjan.

Le même communiqué mentionnait le premier accrochage sérieux de la série, quand les forces azéries avaient lancé une attaque tuant quatre soldats arméniens le 18 juin dernier. " Le 8 septembre, sous l’autorité du représentant permanent et président en exercice de l’OSCE, l’ambassadeur Andrzej Kasprzyk, et avec le soutien des autorités militaires de toutes les parties concernées, les coprésidents ont franchi la ligne de contact, à pied, en direction de Stepanakert / Khankhendi, afin de montrer que la ligne de contact n’est pas censée devenir une barrière permanente dressée entre les peuples voisins et de rappeler à toutes les parties que le cessez-le feu de 1994 doit être rigoureusement respecté . Cela doit être rappelé, d’autant que c’est la première fois que les médiateurs franchissent cette ligne depuis novembre 2001 ", indique le communiqué.

La déclaration rappelle que Bernard Fassier, Igor Popov et Robert Bradtke on eu un entretien à Bakou avec le président azéri Ilham Aliyev le 7 septembre, avant de se rendre à Stepanakert le 8 septembre pour y rencontrer le président du Karabagh Bako Sahakian, après quoi ils se sont rendus le 9 septembre à Erevan, dernière étape de leur tournée, où ils ont rencontré le président arménien Serge Sarkissian. Lors de leurs discussions, " les coprésidents ont présenté leur plan de travail pour les mois à venir " en soulignant qu ’« une approche plus constructive de toutes les parties serait nécessaire pour faciliter la mise en œuvre de leur programme et faire des progrès dans les mois qui vont précéder le sommet de l’OSCE . "

" Les coprésidents ont eu des discussions avec toutes les parties en ce qui concerne l’ accord préalable relatif à la mission d’évaluation sur le terrain dans les territoires limitrophes du Haut -Karabagh , où ils se rendront entre la fin septembre et la mi-octobre . Ils ont présenté les éléments de leur mission, et vont conclure les préparatifs en vue de cette mission dans un avenir proche ", poursuit la déclaration. Les trois médiateurs ont à nouveau " fortement exhorté toutes les parties à respecter le cessez-le-feu et à faire preuve de retenue sur le terrain et dans leurs déclarations publiques. " Ils ont également demandé " qu’il soit mis fin aux incursions à travers la ligne de contact » .

Les coprésidents ont également formulé des observations sur une tentative récente de l’Azerbaïdjan visant à soumettre un projet de résolution sur le Karabagh à l’Assemblée générale des Nations Unies, en exigeant la restitution de terres arméniennes à l’Azerbaïdjan. Bakou a toutefois retiré la résolution, apparemment sous la pression du groupe Minsk de l’OSCE, mais se réserve le droit de la représenter lors de la prochaine assemblée générale, probablement si les conclusions de la mission d’évaluation du Groupe de Minsk ne lui conviennent pas.

Les coprésidents " se félicitent de la décision prise par l’Azerbaïdjan de reporter l’examen de sa résolution à l’Assemblée générale des Nations Unies », indique le communiqué, qui réitère " dans le même temps, que le Groupe de Minsk demeure le seul cadre d’un règlement pacifique du conflit du Haut -Karabagh. "

La déclaration a rappelé que les coprésidents devaient se rendre à Washington puis à New York dans les prochaines semaines pour rencontrer les parties en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies. Après quoi, les coprésidents seront de retour dans la zone du conflit en octobre pour y conduire la fameuse mission d’évaluation sur le terrain de la situation humanitaire dans les territoires sous contrôle arménien autour du Karabagh .




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org