Aujourd'hui : Dimanche, 29 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Europe-Turquie: un pas en avant, deux pas en arrière
Publié le :

16.09.10 - 10:06

Les relations sont compliquées entre l'Europe et la Turquie, engagées depuis plusieurs années maintenant dans un lent processus de négociations en vue de l'adhésion éventuelle de la Turquie à l'Union. Personne, en fait, n'ose s'exprimer clairement.

Les Européens se retrouvent dans la situation de celui qui a invité son voisin à un barbecue mais qui en fait n'a aucune envie de voir le voisin sans oser le lui dire. Alors vous savez comment ça va, on invente des prétextes un peu idiots pour ne pas faire ce barbecue, jusqu'au moment où le voisin se rend compte qu'on s'est fichu de lui, et se détourne de vous.

Mais comme vous voulez avoir de bonnes relations avec votre voisin, vous refaites un pas vers lui et c'est reparti pour un tour.
Les Européens ont entamé les négociations d'adhésion avec la Turquie en 2005 et depuis, tout est bon pour freiner ces négociations mais discrètement. Parce que, voyez vous, la Turquie, sur le plan géostratégique et économique est incontournable.
Bon évidemment la Turquie se tire elle même une balle dans le pied en refusant toujours le moindre contact avec Chypre, membre de l'Union européenne. Et quoiqu'en disent les Européens, la plupart d'entre eux sont ravis de ce conflit larvé. Ca permet de dire, la main sur le coeur, "ah non Monsieur ! Pas de ça chez nous, dans ces conditions nous ne négocions pas".

Un débat sur les frontières de l'Union

Et puis il y a l'opposition claire de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Ils ne veulent pas de la Turquie à leur barbecue, ils lui proposent en échange un apéro à la salle des fêtes du village mais, disent-ils, "continuons quand même à négocier".
La Turquie agacée pratique alors sa propre politique étrangère sans se soucier du reste du monde. Et les Européens disent "ah, mais vous voyez, ces gens n'ont rien à voir avec nous", ce qui agace la Turquie qui etc, etc... Le week-end dernier, les Européens ont proposé à la Turquie de coopérer davantage en matière de politique étrangère. Bonne idée en soi mais le contexte est tel que la Turquie croit y voir la volonté de la priver d'une adhésion pleine et entière à l'Union.
Le dossier est délicat. Les Européens à une époque se sont eux-mêmes piégés en se disant "attirons la Turquie en lui proposant l'adhésion mais on négociera à notre rythme".
Cela fait des années maintenant que plusieurs Européens demandent un débat sur les frontières de l'Union mais personne n'ose vraiment s'y plonger. C'est d'autant plus ennuyant que, plus il y a d'Etats membres, plus il y a de propositions de nouveaux candidats à l'Union à qui on ne sait pas comment dire non.

Anne Blanpain





Retour à la rubrique


Source/Lien : RTBF



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org