Aujourd'hui : Samedi, 28 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Des enseignants suscitent la polémique en Turquie en employant la question arménienne
Publié le :

NAM

De récentes pratiques de quelques enseignants qui discutent de la « question arménienne » dans leurs cours ont causé la polémique en Turquie. La presse turque affirme que leurs explications deviennent des jugements et portent en eux les éléments d’un discours de haine. Un récent exemple est arrivé à l’Université Dicle de Diyarbakir, où le conférencier, le Professeur assistant Ylmaz Polat, a posé une question au milieu du trimestre en mai à environ 380 étudiants.

Selon le quotidien Zaman la question à l’examen était « l’état Ottoman n’a pas commis le génocide arménien. Quelques-uns arméniens déloyaux, qui ont coopéré avec les Russes et déserté l’Armée Ottomane, sont morts à cause de la famine, la maladie et le froid pendant l’émigration obligatoire [tehcir], qui a été suggéré par les Allemands et quelques-uns sont partis avec les Russes à cause de leur déloyauté et c’est pourquoi la population arménienne en Turquie a été réduite ». Les étudiants pouvaient répondre grâce à un questionnaire à choix multiple avec comme réponses possibles « vrai » et « faux ».

L’information est apparue en premier via l’agence de presse Dicle (DIHA) et a été diffusé sur internet et par certains journaux. Contacté par Zaman, le professeur a dit qu’il ne passe pas ou ne force pas les jugements des étudiants et aucun d’eux ne s’est plaint d’une telle chose. Il a mentionné les écrits de l’ancien responsable de la Société Turque d’Histoire (TTK) Yusuf Halaçoglu qui avait été démis de ses fonctions par une décision du Cabinet en 2008, après ses remarques controversées.

Ylmaz Polat a dit qu’il a fait cela en salle de classe pour empêcher l’animosité contre les arméniens à cause des faits historiques, mais qu’il voulait aussi transmettre « tous les faits » aux étudiants pour empêcher « le traitement injuste envers la Turquie au niveau international à cause des revendications de génocide ».

Ylmaz Polat a prétendu que cette question a été apportée à l’attention des médias par un conférencier du département de philosophie dans le cadre d’une campagne contre lui parce que cette personne fait face à une enquête liée à ses activités sur le campus en lien avec le PKK.

Ylmaz Polat a annoncé qu’il est membre du comité d’enquête.

Un autre événement est arrivé au lycée Burhan Felek d’Istanbul, l’enseignant de sécurité nationale le Colonel Sinan Oz a montré les photographies de cadavres décrits comme étant « les enfants turcs qui ont été massacrés par des arméniens » pendant la Première guerre mondiale.

Selon le journal Agos, quelques étudiants ont voulu quitté le cours qui avait le lieu la semaine du 24 avril. L’hebdomadaire a annoncé que le conférencier a aussi affirmé que « seuls les Turcs et des Musulmans vivent en Turquie ».

dimanche 22 mai 2011,
Stéphane@armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org