Aujourd'hui : Samedi, 28 mars 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Syrie : "Bachar Al-Assad triche, il essaye de gagner du temps", selon un opposant syrien
Publié le :

LEMONDE pour Le Monde.fr | 01.06.11 | 20h26 • Mis à jour le 02.06.11 | 11h16

Antalya, correspondance - Maamoun Al-Homsi, ex-député syrien âgé de 55 ans, est venu à Antalya, en Turquie, pour la première conférence de l'opposition syrienne en exil. "Le premier prisonnier politique de Bachar Al-Assad" explique au Monde ce qu'il attend de cette rencontre.

L'annonce d'une amnistie pour les crimes politiques vous donne-t-elle de l'espoir ?

Maamoun Al-Homsi : Ce n'est qu'une déclaration d'intention. Personne n'y croit. Bachar Al-Assad triche, il essaye de gagner du temps. Ce n'est pas cela qui va nous faire rentrer en Syrie ou cesser notre lutte. Bachar-Al-Assad ne peut pas changer.

A quel titre êtes-vous venu ?

Il faut que nous fassions tout ce que nous pouvons faire pour soutenir la révolution des jeunes Syriens à l'intérieur du pays. J'ai été le premier prisonnier politique de Bachar Al-Assad. J'ai été élu député à trois reprises. Mais j'ai été arrêté en 2001, malgré mon immunité parlementaire, pour avoir envoyé une liste de dix demandes adressées au président Al-Assad. Des mesures telles que la fin de l'état d'urgence, la garantie des libertés individuelles, la fin des tribunaux d'exception, la lutte contre la corruption... Je savais que j'allais avoir des problèmes : j'ai passé cinq années en prison et j'ai été libéré en 2006. Je vis désormais en exil au Canada.

Quels sont les objectifs de cette conférence ?

L'opposition est réunie ici, à Antalya en Turquie, pendant trois jours. Il a toujours été très difficile pour l'opposition syrienne de se réunir, plusieurs pays ont refusé d'accueillir cette réunion. Il y a plus de 300 personnes, de tous les bords, de toutes les origines ethniques et religieuses. Toutes les sensibilités sont représentées.

Il faut en profiter pour discuter de tous les sujets, au delà des différences qui nous séparent. Et voir quel soutien politique et logistique nous pouvons apporter à cette révolution. Il y a beaucoup d'échanges. Des comités vont être formés d'ici à vendredi. Maintenant, ce n'est pas aux gens de ma génération de reconstruire le pays, ce sont ceux qui ont fait la révolution qui doivent assurer l'avenir.

Guillaume Perrier




Retour à la rubrique


Source/Lien : Le Monde



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org