Aujourd'hui : Samedi, 20 juillet 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Interview de Bernard-Henri Lévy: Pourquoi un tel acharnement ?
Publié le :

NAM

Nouvelles d’Arménie Magazine : Quel a été votre premier sentiment à l’annonce de cette victoire ?

Bernard-Henri Lévy : Une très grande joie. Très grande. Car j’avais fini, ces derniers jours, et à force, par redouter le pire. Les Turcs ont mis tant de pression ! Et le petit groupe des historiens ! Et Badinter ! Lorsque les Senateurs m’ont auditionné, l’autre semaine, j’ai été frappé, chez certains, par le trouble que toute cette campagne avait fini par instiller en eux. Ils étaient convaincus, bien sûr. Mais troublés. Et je les ai quittés avec une crainte vague, une appréhension. Tout n’était pas joué. Et c’est, d’ailleurs, pourquoi il était si important de rester mobilisés jusqu’au bout.

Nouvelles d’Arménie Magazine N’avez vous pas été surpris par l’hostilité des médias envers cette loi et l’agressivité qu’elle a déclenchée chez certaines personnalités ? Comment l’expliquez-vous ?

Bernard-Henri Lévy : Oui, bien sûr, tout cela est assez mystérieux. Les Turcs, déjà. Ce serait tellement plus simple, pour eux, de tourner la page. Pour eux aussi, de faire le deuil de cette histoire qui les rend fous. Pour eux, oui, d’expulser, une bonne fois, cette horreur qu’ils ont en travers de la memoire et qui leur barre l’accès à eux même et à leur propre avenir. Un nombre grandissant d’intellectuels, de journalistes, juste de gens, le comprennent. Mais ils sont encore une minorité et c’est, donc, extrêmement troublant. Quant aux autres, quant au lobby français des opposants à cette loi, c’est encore plus étrange. Car pourquoi, après tout, cet acharnement ? Cette campagne ? Cette passion ? Et, au passage, cette mauvaise foi ? Avoir une opinion est une chose. L’exprimer, pourquoi pas. Mais se battre de cette manière, plaider comme s’il y allait de son propre destin, de son salut, du salut de son pays, en faire une affaire personnelle comme l’a fait un Pierre Nora - historien par ailleurs estimable - il y a là quelque chose qui m’échappe... Je n’ai pas d’explication.

Qu’espérez-vous de ce texte, désormais ?

Bernard-Henri Lévy : Ce que j’ai toujours dit : qu’il permette aux historiens de travailler enfin en paix. Dans la sérénité. Sans pression. Sans pollution. Car le négationnisme est une vraie pollution des esprits. Et, en France du moins, le climat vient de changer.

Propos recueillis par Ara Toranian

mardi 24 janvier 2012,
Ara ©armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org