Aujourd'hui : Mardi, 12 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Génocide arménien: "Il y a des chances que le Conseil bloque la loi"
Publié le :

L'Express

Gaétan Supertino, publié le 31/01/2012 à 16:46, mis à jour à 22:20

Esther Benbassa, historienne et sénatrice écologiste, a signé le recours auprès du Conseil constitutionnel contre la loi sur les génocides. Elle critique une loi qui "créee des communautés de souffrance qui se font concurrence". Mais elle craint aussi que le Conseil annule la loi sur la reconnaissance du génocide arménien, datée de 2001.

Plus de 140 parlementaires viennent de saisir le Conseil constitutionnel, afin de faire annuler la loi punissant les génocides? Soutenez-vous cette initiative?

Je fais partie des signataires. Je suis pour la reconnaissance de tous les génocides. Mais il existe déjà une loi, datant de 2001, qui reconnait celui d'Arménie. Cette nouvelle loi punit les négationnistes, elle va plus loin. Je m'y oppose. Car cela ne sert à rien de multiplier les lois mémorielles. Et cela peut être négatif pour la Nation. Ces lois créent des communautés de souffrance de plus en plus exigeantes et concurrentes les unes avec les autres. Elles nuisent à la cohésion sociale.

Et cette loi aggrave le fossé entre les Arméniens et les Turcs. La France n'a pas à donner des ordres, à dire ce que doivent faire les autres pays. Nous devons nous occuper de notre propre histoire. Cette loi doit être instaurée en Turquie, par les Turcs eux-mêmes. La société civile commence d'ailleurs à évoluer là bas. Les intellectuels et la presse commencent à y employer le mot génocide. Mais ce texte contribue à raviver les tensions.

Les Arméniens de Turquie y sont d'ailleurs opposés. Il est facile pour les Arméniens français de défendre cette loi, ils sont plus libres. Mais c'est plus dur pour ceux de Turquie. C'est surtout une loi électoraliste.

Pourtant l'UMP et le PS soutiennent tous deux la loi, l'intérêt électoral semble moindre...

Il y a 500 000 voix arméniennes en jeu. La preuve que c'est purement politique? Le gouvernement a fait voter la loi en accéléré au Sénat, pour qu'elle passe avant la présidentielle. Il espère recueillir le vote arménien aux élections nationales. Et le PS, qui l'a en effet majoritairement approuvée au Sénat, espère gagner des électeurs pour les scrutins locaux. Il y a de fortes communautés arméniennes dans de nombreuses villes socialistes.

Existe-t-il une chance que le Conseil constitutionnel annule la loi?

Je n'en sais rien. Mais les juristes avec qui j'ai discuté estiment que la saisine a des chances d'être satisfaite. J'ai d'ailleurs pris un risque. J'ai signé ce recours mais peut-être que je n'en aurais pas pris l'initiative. Car le Conseil risque également d'invalider, par le même coup, la loi de 2001 sur la reconnaissance du génocide arménien. Or cette loi est importante. Il faut que ce génocide soit reconnu.




Retour à la rubrique


Source/Lien : L'Express



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org