Aujourd'hui : Mercredi, 23 octobre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La Turquie est-elle à la porte de l'Europe ?
Publié le :

Ouest-France

lundi 30 janvier 2012

Le second Rendez-vous d'Europe est avec la Turquie. Quelles sont les attentes de ce pays à l'égard de l'Europe ?

Trois questions à...

Claire Visier,

maître de conférences à l'université de Rennes 1.

Vous allez évoquer les attentes et les interrogations dans les deux pays...

Les attentes turques et européennes ne sont pas du même ordre tandis que les interrogations réciproques alimentent un cercle vicieux. Au-delà de l'entrée dans l'Union européenne, c'est la reconnaissance de son identité européenne que la Turquie attend de sa relation avec l'Union européenne. Depuis 10 ans maintenant, l'Union européenne est entrée dans une phase de turbulence identitaire, encore ravivée par la crise actuelle : Qui est-elle ? Quel est son projet ? Vers où va-t-elle ? Ce sont toutes ces questions que l'Union européenne projette sur la Turquie : la Turquie est-elle européenne ? À quelle Union son intégration mènerait-elle ?

Quelle conséquence en tirez-vous ?

Ce débat, ainsi que la perspective toujours plus lointaine (voire ajournée) de l'adhésion alimentent les rancoeurs d'une Turquie qui se considère encore une fois comme rejetée par les pays européens et qui s'interroge sur la finalité de la politique d'adhésion. Du côté européen, la difficulté, voire, selon certains, la mauvaise volonté de la Turquie à avancer sur des dossiers clés comme le règlement de la question chypriote ou du problème kurde, fait surgir des questions quant à la réelle motivation de la Turquie à entrer dans l'Union européenne.

Le différend franco-turc peut-il remettre en cause l'entrée de la Turquie dans l'Europe ?

La reconnaissance du génocide arménien n'est pas une condition de l'élargissement. Le différend franco-turc ne peut donc pas remettre en cause de façon directe l'entrée de la Turquie dans l'Europe. Mais les répercussions de ce différend : crispations nationalistes en Turquie et tensions bilatérales sont de nature en envenimer un peu plus un climat déjà tendu. Ce qui ne favorisera pas le règlement de la question chypriote... à quelques mois de la présidence tournante européenne de Chypre.

Édouard MARET.




Retour à la rubrique


Source/Lien : Ouest-France



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org