Aujourd'hui : Dimanche, 21 juillet 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Les jeunes historiens de la Shoah décrochent un prix national
Publié le :

Midi Libre

F. P.
16/02/2012, 06 h 00

Légende photo : Durant leurs recherches, les collégiens ont posé une plaque commémorative à l'emplacement de la boulangerie du couple Bertrand à Lagrasse. (© D.R)

Remonter le temps pour rendre hommage à un couple de Juste résidant à Lagrasse : c'est sous cet angle tout particulier que 25 collégiens de Joseph-Anglade ont étudié la seconde Guerre mondiale. Avec l'enseignante Christiane Chaignon-Trias et d'autres professeurs, les élèves ont joué aux historiens, mené l'enquête dans le département, en France et au-delà : leurs recherches ont permis de mettre à jour l'étonnante aventure d'un boulanger et de sa famille ayant sauvé un couple juif au péril de leur vie. Un travail passionnant qui a valu aux collégiens de décrocher le prix Annie et Charles Corrin. Rappelons que cette distinction nationale récompense les travaux d'élèves pour lutter contre l'oubli et la banalisation de la Shoah.

Tout a commencé en 2008 "quand une élève de 6e m'a confié un journal écrit par Paula Tattmar, une juive d'origine allemande qui fuyait le régime d'Hitler. Ce journal était rédigé en mémoire d'Agnès et Lucien Bertrand, un couple de boulangers de Lagrasse et retrace un épisode bien précis de la vie de Paula Tattmar : de mai à août 1944, elle et son compagnon ont été cachés au-dessus du four de la boulangerie pour échapper aux nazis qui organisaient des rafles massives. Lors d'un voyage à Auschwitz, dans un pavillon d'exposition, j'ai retrouvé une photo du couple Bertrand et de leurs trois fillettes ! C'était incroyable et avec une autre enseignante, nous avons décidé de monter un projet pédagogique avec les élèves", explique Christiane Chaignon-Trias.

Les collégiens ont alors publié et illustré le fameux journal, contacté les filles de la famille Bertrand, retrouvé le témoignage de Paula Tattmar filmé par Spielberg, rédigé des nouvelles historiques... avant d'entamer un véritable tour de France en bus. "Les élèves ont d'abord visité le Musée mémorial des enfants d'Izieu. Puis, au Mémorial de la Shoah à Paris, ils ont retrouvé le nom de la sœur de Paula qui a été raflée. Dans l'allée des Justes, ils ont aussi constaté que le nom des Bertrand était gravé dans la pierre... Nous avons même remis en contact les deux familles et rencontré des témoins : notamment des habitants de Lagrasse qui étaient enfants pendant la guerre. Une plaque commémorative a ensuite été posée à l'emplacement de l'ancienne boulangerie, place de la Bouquerie à Lagrasse", détaille encore l'enseignante.

Examiné par des représentants du monde de l'éducation et de la communauté des historiens, le travail d'enquête des collégiens lézignanais a conquis le jury : le célèbre prix Annie et Charles Corrin a été attribué à l'unanimité aux élèves de Joseph-Anglade. "C'est un prix national, décerné à un seul collège dans toute la France !", s'enthousiasme Christiane Chaignon-Trias. Applaudis lors d'une prestigieuse cérémonie à Paris, les collégiens et les filles survivantes du couple Bertrand ont ensuite été reçus au Mémorial de la Shoah et au Sénat. Comme un nouveau clin d'œil du passé, en visitant le Panthéon, les jeunes ont encore retrouvé la photo du couple Bertrand.

Mais après avoir libéré l'histoire et la vérité, les chercheurs en herbe ont bien envie de poursuivre cette aventure contre l'oubli. "Les époux Bertrand ont été déclarés Justes parmi les nations en 1968, sûrement grâce au journal de Paula Tattmar. Cela signifie que leur nom est gravé sur les stèles du Mémorial de Yad Vashem à Jérusalem", en déduit Christiane Chaignon-Trias. Peut-être un nouveau voyage au nom de la mémoire en perspective !




Retour à la rubrique


Source/Lien : Midi Libre



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org