Aujourd'hui : Mardi, 16 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Manifestation en Turquie contre la libération du meurtrier de Sevag Balkici
Publié le : 07-09-2012

NAM

Des militants des droits de l’homme menées par l’ONG Initiative Zartonk se sont réunis à Istanbul dans le quartier de Taksim pour protester contre la libération de Kivanç Agaoglu en attendant son procès alors qu’il restait seulement quelques jours avant le verdict final de la cour martiale du second commandement des forces aériennes de Diyarbakir le 7 septembre.

Les manifestants ont commémoré la mort de Sevag Balikci tué le 24 avril 2011 par Kivanç Agaoglu alors qu’ils étaient tous deux en train d’effectuer leur service militaire obligatoire.

Environ 500 manifestants ont commencé à marcher vers la place de Galatasaray à 19h00 derrière une bannière qui disait « le militarisme tue ».

La famille de Sevag Balikci a également participé à la manifestation ainsi que des militants des droits de l’homme et des militants opposés à la guerre.

Les manifestants ont scandé des slogans en turc, arménien et kurde tout le long de la marche. « Nous sommes tous Sevag, nous sommes tous des Arméniens », « L’état meurtrier sera appelé à rendre compte », « Ne pas s’engager dans l’armée, ne pas verser le sang d’un frère », « Sevag, nous ne vous oublierons pas », « Jamais tuer ou mourir, ne jamais devenir le soldat de personne », « Vive la fraternité des peuples » ont crié les manifestants. Les agents ont également souligné le fait que la mort Balikci a coïncidé avec le 96e anniversaire du génocide arménien et ont repoussé l’affirmation que l’incident était simplement un accident causé par une balle perdue.

L’initiative Zartok a ensuite lu une déclaration à la presse ajoutant qu’ils allaient aussi faire une autre déclaration à la presse devant la salle d’audience le 7 septembre : « Il a été dit que Balikci était mort accidentellement en raison d’une balle tirée par l’arme d’Agaoglu alors qu’il effectuait son service militaire obligatoire le 24 avril 2011, 96ème anniversaire du génocide arménien. Être un Arménien une fois de plus s’est avéré être coûteux et le racisme l’arraché loin de nous ». (...) “Le suspect de l’assassinat et l’état d’esprit qu’il représente ne sont pas encore condamnés. Il est encore légitime de tuer un Arménien, tout comme en 1915, et les meurtriers restent impunis ». « Les fonctionnaires tentent de dissimuler les meurtres commis dans les casernes comme des« blagues » ou « suicides ». Ceux qui refusent de participer à ce sale et sanglant système de l’État reçoivent de lourdes peines de prison et sont soumis à la torture dans les services disciplinaires ». (...) « Ce n’est pas seulement les humains, mais l’humanité elle-même qui est en train de mourir dans les casernes. Nous défendons la vie et nous demandons à chacun de montrer de la sensibilité pour lutter contre le militarisme qui est à l’origine des décès d’enfants en dehors de la caserne, des décès de jeunes à l’intérieur des casernes et qui a imprégné tous les aspects de la vie. Quant aux mesures concrètes, nous demandons également aux jeunes de ne pas effectuer leur service militaire obligatoire et de s’abstenir de verser le sang d’un frère.

BIANET

vendredi 7 septembre 2012,
Stéphane ©armenews.com




Retour à la rubrique


Source/Lien : NAM



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org