Aujourd'hui : Mercredi, 17 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Emir Kir réussit « son putsch »
Publié le : 17-10-2012

lesoir.be

Légende photo: Emir Kir (Le Soir - Alain Dewez)

Vanessa Lhuillier

Mardi 16 Octobre 2012, 20h17

L’actuel bourgmestre de Saint-Josse, Jean Demannez (PS), est furieux. Même si le PS a obtenu la majorité absolue (16 sièges sur 29), le siège de bourgmestre ne va pas automatiquement à Jean Demannez.

Avec 1.916 voix, Kir évince Demannez.

Il vient d’obtenir l’accord de la fédération bruxelloise du PS pour devenir dès le 1er décembre, bourgmestre de Saint-Josse de plein exercice. Il quitte donc son poste de secrétaire d’État à la Région.

Pour rappel, les deux colistiers avaient conclu un accord avant les élections. Jean Demannez commençait la législature et Emir Kir la terminait. Seulement, avec cette différence de voix, Emir Kir s’est vu bourgmestre immédiatement, devenant ainsi le premier maïeur d’origine turque dans la partie francophone du pays.

« La donne a changé, commente le secrétaire d’État. Les électeurs ont montré qu’ils souhaitaient clairement que je prenne plus de responsabilités au sein de la commune. Ils ont fait de moi le leader du parti socialiste et je vais les écouter. Il faut respecter la démocratie. »

Ce n’est un secret pour personne, les deux hommes ne s’apprécient guère. Leurs avis divergent sur de nombreux dossiers : la gestion du quartier Nord, de la mobilité, du piétonnier Madou, de la gestion publique… Dès dimanche soir, Jean Demannez savait qu’il serait difficile pour lui d’imposer son style dans ce nouveau collège.

Finalement, Emir Kir, sûr de sa légitimité, a proposé à Jean Demannez d’être son bourgmestre faisant fonction jusqu’aux élections régionales de 2014. « C’est une insulte, une trahison pour moi. Une sorte de putsch. Comment a-t-il simplement pu y penser, s’insurge Jean Demannez. Mais je partirai et pas seul. Il n’aura alors plus la majorité absolue. C’est la guerre ottomane. »

Au PS bruxellois, Rudi Vervoort a tenté de calmer le jeu. « Je comprends qu’il soit difficile de passer le flambeau entre une ancienne et une nouvelle génération », explique le président des socialistes bruxellois.

Finalement, Emir Kir a décidé d’aller s’installer à la maison communale de Saint-Josse. « J’ai pris mes responsabilités. J’ai pris le temps de la réflexion. J’ai aimé mon travail à la région, mais la commune est ma passion, et j’ai bien entendu les nombreux appels de la population. je prendrai très à coeur mon rôle de bourgmestre ».

Emir Kir déposera dès demain son acte de présentation comme bourgmestre, cosigné par 15 élus socialistes sur 16, et les 5 CDH.

Seul Jean Demannez s’est abstenu.

Lire aussi:

Belgique: quand l'extrême-droite turque s'invite aux élections




Retour à la rubrique


Source/Lien : lesoir.be



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org