Aujourd'hui : Mardi, 18 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Paris condamne le meurtre d'un journaliste turc arménien
Publié le :

AP | 19.01.2007 | 20:39

Le président français Jacques Chirac a condamné vendredi le meurtre "abominable" le même jour à Istanbul du journaliste turc arménien Hrant Dink, plusieurs fois poursuivi en justice pour avoir évoqué le massacre d'environ un million et demi d'Arméniens par les Turcs entre 1915 et 1917, un génocide non reconnu par Ankara.

"Je n'ai pas de mots assez durs pour condamner cet acte abominable qui prive la Turquie d'une de ses voix les plus courageuses et les plus libres", écrit M. Chirac dans un message à la famille du journaliste, rendu public par la présidence de la république.

"Hrant Dink était de tous les combats pour la liberté et la défense des droits de l'Homme", il s'était "aussi fait l'avocat du devoir de mémoire et de la réconciliation turco-arménienne", a ajouté M. Chirac, qui a exprimé ses "condoléances les plus attristées" à la famille du journaliste et son journal.

Le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy avait auparavant exprimé sa "très grande émotion" après le meurtre du journaliste âgé de 53 ans.

"Hrant Dink était un grand défenseur des droits de l'Homme", a écrit le ministre dans un communiqué publié par ses services. "C'était un homme de courage et d'une totale intégrité. C'est ce courage qui lui a, sans doute, coûté la vie. Il jouissait d'une forte autorité morale en Turquie mais aussi en Europe. Il était convaincu de l'importance du dialogue turco-arménien."

M. Douste-Blazy, qui précise avoir rencontré Hrant Dink à Ankara il y a un an, présente ses "très sincères condoléances à la famille et aux proches de Hrant Dink, à la communauté arménienne de Turquie, et au peuple turc dans son ensemble"; il "salue la détermination des autorités turques à faire toute la lumière sur cet acte aussi lâche qu'odieux".

Dans un communiqué, le Comité de défense de la cause arménienne (CDCA) en France a condamné avec "la plus extrême fermeté le lâche assassinat" du journaliste, se disant "scandalisé par ce meurtre dont les motivations politiques ne font aucun doute".

Le CDCA "tient l'Etat turc pour responsable" de l'assassinat du journaliste, ajoute le communiqué. "Par sa politique de négationnisme d'Etat et son soutien aux milieux nationalistes, le gouvernement turc a encouragé ceux qui ont perpétré ce crime odieux en attisant la haine de l'Arménien et celle des défenseurs des droits de l'Homme", affirme le CDCA qui "exige de l'Union européenne et de la France en particulier la mise en place d'une commission d'enquête internationale".

Hrant Dink a été tué par un homme armé à l'entrée de la rédaction de son journal, "Agos", selon la police. Deux suspects ont été arrêtés puis relâchés, selon la presse. Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, a déclaré considérer ce meurtre comme un attentat à l'unité de la Turquie. Il a assuré que les coupables seraient arrêtés et a annoncé avoir chargé de l'enquête de hauts responsables des ministères de la Justice et de la Sécurité. AP



Retour à la rubrique



Source/Lien : Nouvel Obs



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org